Descente insolite dans le Sud via La Route des Grandes Alpes

  • Cycliste colombière

    Cycliste colombière

    © Association Grande Traversée des Alpes

  • Refuge Napoléon

    Refuge Napoléon

    © Association Grande Traversée des Alpes

Descente insolite dans le Sud via La Route des Grandes Alpes Menton fr

Connaissez-vous la Route des Grandes Alpes ?

Il s’agit d’une des plus belles itinérances routières montagnardes offertes aux automobilistes, motards et cyclistes. De Thonon-les-Bains à Menton, 684 kilomètres de routes de montagne, ponctués par 16 cols dont le Mont Blanc, vous invitent au voyage.

Depuis les bords du lac Léman jusqu’aux rivages de la mer Méditerranée, ce trajet touristique hors normes vous propose de parcourir l’intégralité des Alpes françaises. En suivant les routes sinueuses, vous découvrirez des paysages grandioses d’altitude et, au fil des vallées, des cultures et des spécialités gastronomiques locales.

Ouverte intégralement de juin à octobre, la Route des Grandes Alpes vous accueille dès la fonte des neiges. Au printemps, lorsque la nature alpine révèle toute sa richesse, vous pourrez apprécier la diversité des montagnes bien souvent préservées au sein d’un parc national ou régional. En effet, vous traverserez successivement le massif du Chablais, de la Vanoise, du Queyras, de l’Ubaye et du Mercantour. Vous longerez aussi les hauts sommets glaciaires du Mont Blanc et des Ecrins, emblèmes des Alpes françaises.

Des espaces naturels d’exception

Déroulant un paysage de cinémascope, la Route des Grandes Alpes relie trois parcs nationaux (Vanoise, Ecrins, Mercantour), deux parcs régionaux (Bauges et Queyras) ainsi que plusieurs réserves naturelles :

  • Parc national de la Vanoise : premier parc national de France, créé dans les années 70, ce parc de montagne, frontalier avec l’Italie est connu pour ses vastes ensembles glaciaires, ses multiples sommets avoisinant les 4000 mètres et ses innombrables bouquetins peu farouches, venus en nombre du massif du Grand Paradis, de l’autre côté de la frontière.
  • Parc national des Ecrins : abritant de hauts sommets abrupts, rocheux et glaciaires, culminant à plus de 4000 mètres à la Barre des Ecrins et entaillé de profondes vallées encore sauvages, ce parc est véritablement un écrin pour la nature et la montagne. A cheval entre Alpes du Nord et Alpes du Sud, il offre une diversité remarquable de paysages montagnards préservés et de villages authentiques.
  • Parc national du Mercantour : c’est ici que les Alpes plongent dans la mer Méditerranée. Ce parc possède une faune et une flore remarquables. Frontalier avec l’Italie, il collabore avec le Parc voisin des Alpes Maritimes afin de conserver et valoriser au mieux cet héritage exceptionnel.

16 cols mythiques

Au total, 16 cols jalonnent la Routes des Grandes Alpes sur l’itinéraire principal. Le plus haut est
le col de l’Iseran, qui culmine à 2764 mètres. A ceux-ci s’ajoutent les 5 cols des variantes, tout
aussi prestigieux, tels le col de la Madeleine ou celui de la Bonette.

Pour vous loger

Une centaine d’hébergeurs référencés « Route des Grandes Alpes » vous conseilleront sur les
meilleures balades à faire autour de leur établissement.

Plus d'informations

A proximité