Visitez l'Eglise Saint-Pierre de Collonges-La-Rouge en Corrèze

  • Eglise Saint-Pierre de Collonges

    Eglise Saint-Pierre de Collonges

    © Eglise Saint-Pierre de Collonges

  • Eglise Saint-Pierre de Collonges

    Eglise Saint-Pierre de Collonges

    © Eglise Saint-Pierre de Collonges

Visitez l'Eglise Saint-Pierre de Collonges-La-Rouge en Corrèze 19500 COLLONGES-LA-ROUGE fr

Collonges-la-Rouge , la « cité aux vingt-cinq tours », située dans le département de la Corrèze dans le Limousin, est construite en grès rouge contrastant avec le vert des châtaigniers et des vignes environnants.

Inscrit parmi les Plus beaux villages de France, c’est le site le plus visité dans le Limousin.

Une église fortifiée au remarquable tympan du XIIème siècle

Au premier abord, le visiteur ne peut qu’être frappé par l’anarchie architecturale de l’église Saint-Pierre. Est-ce un lieu de prière ou une forteresse ?

Initialement, l’église, située sur un chemin de Saint-Jacques de Compostelle, fut érigée au XIème siècle. Plus tard furent adjoints une coupole et un clocher roman à galbe (l’un des plus anciens du Limousin). Aux XIVème et XVème siècles, des chapelles latérales furent ajoutées. Une partie des fortifications - au sud une tour carrée et au nord une tour qui protégeait les cloches utilisées pour le tocsin -  est due aux Guerres de Religion au XVIème siècle.

Après celles-ci, l’église fut partagée et on y célébra les deux cultes ! Toutefois la confiance ne régnait pas et les catholiques collongeois dissimulèrent le tympan de l’église qui ne retrouva sa place initiale qu’en 1923. Ce tympan, qui tranche sur la façade de grès rouge, fut sculpté dans du calcaire blanc de Turenne au XIIème siècle. Il représente l'ascension du Christ qui domine sa mère et les apôtres.

Une église… partagée

On pénètre dans une nef de style roman, très dépouillée, qui avait été allouée aux protestants par Turenne.

La nef de gauche, de style gothique, éclairée par des vitraux, était celle affectée au culte catholique.

L’autel de la chapelle sud - son gradin, son tabernacle et le retable, en bois sculpté et doré, représentant la Passion - date du XVIIème siècle.

Parmi les trésors de l’église, la statue de bois du Christ gisant du XVIème  siècle, retrouvée dans une haie en 1971, la Vierge de Pitié en bois doré et peint, une Vierge à l’Enfant (Notre-Dame-de-Collonges ou des Victoires), un Christ en croix, en bois sculpté, sur une croix rapportée du XVIIème siècle.

 

En lien avec

A proximité