Découvrez l'Ile d’Yeu en Vendée

  • Port Joinville, le centre de l'île

    Port Joinville, le centre de l'île

    © Office de Tourisme de L’île d’Yeu

  • Maisons blanches crépies à la chaux

    Maisons blanches crépies à la chaux

    © Office de Tourisme de L’île d’Yeu

  • Le vélo est roi sur le Port Joinville

    Le vélo est roi sur le Port Joinville

  • Plage des Soux

    Plage des Soux

    © Office de Tourisme de L’île d’Yeu

  • Dolmen de la Planche à Puare

    Dolmen de la Planche à Puare

    © Office de Tourisme de L’île d’Yeu

  • Port de la Meule

    Port de la Meule

    © Office de Tourisme de L’île d’Yeu

  • Le Vieux Château

    Le Vieux Château

    © Office de Tourisme de L’île d’Yeu

  • L'Ile d'Yeu, paradis des randonneurs

    L'Ile d'Yeu, paradis des randonneurs

    © Office de Tourisme de L’île d’Yeu

  • Côte dunaire à l'est de l'île

    Côte dunaire à l'est de l'île

    © Office de Tourisme de L’île d’Yeu

Découvrez l'Ile d’Yeu en Vendée 85350 Yeu fr

Au large des côtes vendéennes, il existe un trésor. Un diamant naturel aux multiples éclats : tantôt landes sauvages et falaises altières, tantôt criques de sable blond ou ports de pêche propices à la rêverie.

Si l’Ile d’Yeu vous était contée... L’histoire commencerait par un récit où les premiers mots s’écrivent sur le continent. À Fromentine plus exactement. Le long de la côte vendéenne où un bateau vous attend pour rejoindre cette terre éloignée de 17 km, tout droit sortie d’un conte de fée.

Une ambiance intemporelle et mystérieuse

Une impression d’ailleurs s’empare de vous une fois le pied posé à Port Joinville, porte d’entrée de l’île. Ses voies de passage étroites se nomment rue de la fée, rue du secret ou au coin du chat.

Elles serpentent le long de maisons blanches, aux volets de bois colorés ouverts sur l’horizon. Une invitation à l’aventure qui vous conduira au-delà des limites du port pour un dépaysement garanti.

Oubliez la voiture ! La bicyclette est le moyen de locomotion idéal pour explorer les 23 km de landes contrastés.

Voyage de contraste et de sentiments

D’abord, cap à l’est où la plage Ker Chalon, qui offre l’eau la plus chaude de l’ile, vous invite à une agréable pause baignade.

Au sud, des dunes et... des dunes

Au sud, la côte n’attend que vous pour dévoiler ses charmes sauvages aux accents celtiques : falaises abruptes, décors rugueux, pointes et pics éventrant les eaux de l’Atlantique.

La quiétude absolue ?
Elle se rencontre au sud-ouest de l’île. Plus précisément à Port de la Meule, faille rocheuse, riche en couleurs et gardée par 2 falaises escarpées où les petits bateaux s’abritent par gros temps.

Maintenant, plongez à l’intérieur des terres. La rêverie vous submerge aux détours des routes sablonneuses qui se découpent sur fond de landes tapissées d’herbe rase.

Livre d’histoire... à ciel ouvert

Seul contraste à cette nature sauvage, les quelques hameaux fleuris, peuplés de maisons basses blanchies à la chaux…

Ici, le temps s’est arrêté comme pour mieux sceller 5000 ans d’histoire. L’Île d’Yeu, la plus éloignée du continent (parmi les 15 formant l’archipel du Ponant*) délivre ainsi, à ciel ouvert, un témoignage de légendes.

  • La Préhistoire vous interpelle à la vue des dolmens et menhirs.
  • Le Vieux-Château et ses vestiges témoignent du Moyen Âge. Tout comme l’église romane de Saint-Sauveur érigée entre le Xème et le XIème siècle
  • La Citadelle, prison d’Etat, caserne, puis lieu de détention du Maréchal Pétain en exil (1945-1951) nous raconte les 2 siècles passés.

Retour au présent et passage obligé à Port-Joinville où les quais frissonnent d’activité à l’arrivée imminente des thoniers. Avant de les croiser lors du voyage retour, décidez-vous enfin à refermer l’écrin des souvenirs sur une terre surnommée « la perle de l’océan ».

*Îles du Ponant : 15 'îles et 'îlots habités et baignés par la Manche ou par l'Atlantique.

Related videos

 
 

Vidéos affiliées