Les îles du Salut, la mémoire du bagne en Guyane

  • Les îlLes du Salut, la mémoire du bagne en Guyane

    Les îlLes du Salut, la mémoire du bagne en Guyane

    © CT Guyane / Didier Fargeaut

Les îles du Salut, la mémoire du bagne en Guyane gy

Sur les traces de Papillon

 

Situées à une quinzaine de kilomètres au large de Kourou, il faut à peine une heure pour les rejoindre sur l’un des voiliers qui assurent régulièrement la liaison avec le continent. Les flots bruns du littoral guyanais laissent alors la place aux eaux bleues de l’océan Atlantique, tandis que se profilent à l’horizon les trois îlots désormais plantés de cocotiers et de bougainvilliers.

Face à cette vision d’Eden, on peine à réaliser que près de 70.000 bagnards – parmi lesquels Alfred Dreyfus, ou Henri Charrière, dit Papillon – furent déportés ici jusqu’au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Un épisode dont Royale, Saint-Joseph et l’île du Diable conservent encore d’innombrables vestiges restaurés ou laissés à l’abandon et réinvestis par la végétation. Tout en crapahutant sur les sentiers côtiers, on se laisse peu à peu gagner par la douceur et la sérénité qui siéent aujourd’hui à l’endroit.


Pour plus d'information: www.tourisme-guyane.com

Plus d'informations