Marie-Galante en Guadeloupe

  • Habitation Murat à Marie-Galante

    Habitation Murat à Marie-Galante

    © Droits réservés / Les iles de Guadeloupe Comité du Tourisme

  • Plantation de canne à sucre

    Plantation de canne à sucre

    © Droits réservés / Les iles de Guadeloupe Comité du Tourisme

  • Sucrier de Guadeloupe

    Sucrier de Guadeloupe

    © Droits réservés / Les iles de Guadeloupe Comité du Tourisme

Marie-Galante en Guadeloupe Unnamed Road gp

Très préservée, tant sur le plan naturel que culturel, Marie-Galante ou « l’île aux cent moulins » séduit par son authenticité, ses plages préservées et sa quiétude.

De forme très arrondie, Marie-Galante (appelée aussi « la grande galette ») est façonnée par l’exploitation de la canne à sucre et sa distillation (l’île fournit le meilleur et le rhum le plus fort de la Guadeloupe).

Composée de trois communes, Grand-Bourg, Capesterre et Saint-Louis, Marie-Galante a gardé le charme d’autrefois.
Il est encore possible de croiser les chars à boeufs (jadis unique moyen de transport) ou d’assister à un combat de coqs ou à l’une des compétitions de boeufs-tirants.

Ses plages de sable blanc dégagent un parfum de sérénité.
Chaque année, au mois de Juin (durant le week-end de la Pentecôte), Marie-Galante, accueille le Festival Terre de Blues, sans conteste le plus grand évènement musical de l’archipel.

Les spécialités locales sont le bébélé, plat traditionnel, à base de tripes et de banane verte et le chaudage, pot au feu marie-galantais.

Quelques sites incontournables :

  • Le Château Murat, ancienne exploitation sucrière
  • La plage de la Feuillère
  • L’Église Notre-Dame
  • Le moulin de Bézard, le seul en activité aujourd’hui
  • Les distilleries Bellevue, Bielle et Poisson (et son célèbre Rhum du Père Labat)
  • La plage Anse-Canot, petite crique entre deux mornes