Le Mémorial de Terre-Neuve à Monchy-le-Preux

  • Mémorial de Terre-Neuve - Monchy-le-Preux - Pas-de-Calais (62) - Nord-Pas de Calais

    Mémorial de Terre-Neuve - Monchy-le-Preux - Pas-de-Calais (62) - Nord-Pas de Calais

    © ADRT80 - AB

  • Mémorial de Terre-Neuve - Monchy-le-Preux

    Mémorial de Terre-Neuve - Monchy-le-Preux

    © ADRT80 - AB

Le Mémorial de Terre-Neuve à Monchy-le-Preux Rue de Chaussy 62118 MONCHY-LE-PREUX fr

Dans le centre du village de Monchy-le-Preux, près de l’église, un fier caribou de bronze regarde l’horizon.
Il est l’un des 5 mémoriaux érigés en Europe en l’honneur des soldats terre-neuviens qui ont pris part à la Première Guerre mondiale.
On peut ainsi retrouver le même caribou à Masnières dans le Nord, Beaumont-Hamel et Gueudecourt  dans la Somme et à Courtrai en Belgique.

En 1914, Terre-Neuve est un dominion de l’Empire britannique au même titre que le Canada qu’il ne rejoindra qu’en 1949.
Au déclenchement de la guerre, des jeunes Terre-Neuviens intègrent leNewfoundland Regiment. Après formation, ces soldats participent à la campagne de Gallipoli en Turquie en 1915, avant d’être transférés sur le Front européen où ils prennent part à la bataille de la Somme en juillet 1916.

Le 9 avril 1917, la bataille d’Arras est lancée par l’armée impériale britannique.
Dans la plaine de la Scarpe et de la Sensée, le village de Monchy-le-Preux situé sur une colline représente un objectif stratégique de premier ordre.
Le 11 avril, il sera pris par la 37ème division britannique, en l’honneur de laquelle a été érigée le mémorial aujourd’hui situé rue du Tilleul.

Le 14 avril à 5 h 30, le Newfoundland Regiment et le1st Essex Battalion se lancent à l’assaut d’une hauteur surnommée « la Colline de l’Infanterie », située à l’est de Monchy, d’où l’armée allemande organise sa défense.
Les pertes britanniques sont très importantes.
Pour défendre Monchy de la contre-offensive allemande qui s’en suit, le lieutenant-colonel Forbes-Robertson à la tête des Terre-Neuviens ne peut compter que sur 10 soldats, dont 8 de ses hommes.Ils tiendront en échec 200 à 300 soldats allemands pendant plus de 4 heures avant que les renforts n’arrivent.

Sur 591 soldats du Régiment de Terre-Neuve qui ont pris part à cet assaut, plus de 460 victimes sont à déplorer.

Juché sur un ancien poste bétonné allemand, le caribou de Monchy continue aujourd’hui de bramer en direction de la Colline de l’Infanterie et honore la mémoire des soldats terre-neuviens qui obtiendront du souverain George V, en reconnaissance de leur courage, le privilège d’ajouter le qualificatif « royal » au nom de leur régiment.

 

A Voir

A proximité