Le Monument aux volontaires Polonais - Neuville-Saint-Vaast

  • Monument aux volontaires polonais - Neuville-Saint-Vaast - Pas-de-Calais (62) - Nord-pas de Calais

    Monument aux volontaires polonais - Neuville-Saint-Vaast - Pas-de-Calais (62) - Nord-pas de Calais

    © S.Dhote

Le Monument aux volontaires Polonais - Neuville-Saint-Vaast RD 937 62580 NEUVILLE-SAINT-VAAST fr

Entre Neuville-Saint-Vaast et Souchez, deux monuments se font face, de chaque côté de la route. L’un et l’autre rendent hommage à des engagés volontaires de l’armée française qui, en se battant pour la France, ont combattu l’impérialisme allemand et austro-hongrois que subissaient leur pays d’origine : la Pologne et la Tchécoslovaquie.

A la fin du XVIIIème siècle, la Pologne perd son indépendance et est partagée entre la Russie, la Prusse et l’Autriche. De leur côté, les Tchèques et les Slovaques sont soumis à l’autorité de l’Empire d’Autriche-Hongrie.

Au déclenchement de la guerre se constitue alors à Paris le Comité des volontaires polonais qui regroupent des immigrés polonais de Paris et du Nord de la France prêts à s’engager dans la Légion étrangère. De la même façon, des membres de l’association tchèque d’éducation populaire et physique Sokol et de l’organisation social-démocrateRovnost partent en instruction à Bayonne où ils formeront une compagnie surnommée « la compagnie Nazdar ».

Ces volontaires participeront à l’offensive française en Artois lancée le 9 mai 1915 au cours de laquelle beaucoup perdront la vie.

A l’entrée du cimetière tchécoslovaque, se dresse un monument commémorant le souvenir du porte-drapeau Karel Bezdicek, tué le premier jour de la bataille. Il symbolise le premier soldat tchèque libre, porteur de l’étendard frappé du lion tchèque. A côté des 70 soldats morts pendant la Grande Guerre, seront inhumés dans ce cimetière 136 hommes tués lors de la Seconde Guerre mondiale.

En face, la Croix des volontaires polonais, érigée grâce aux dons des Polonais du Pas-de-Calais, rend hommage à ceux qui sont "tombés pour la résurrection de la Pologne et la victoire de la France". Détruit en 1940, endommagé en 1967 par la tempête, le monument est à chaque fois relevé. Il continue ainsi à porter la devise de ces volontaires : « Za nasza wolnosc i wasza », « Pour notre liberté et la vôtre ».

 

A Voir

A proximité