Le monuments commémoratifs de la Forêt de Retz dans l'Aisne

  • The guards'grave, Forêt de Retz

    The guards'grave, Forêt de Retz

    © OT de Villers-Cotterets

  • Monument Van Vollenhoven

    Monument Van Vollenhoven

    © OT de Villers-Cotterets

Le monuments commémoratifs de la Forêt de Retz dans l'Aisne RD2 02600 Villers-Cotterets fr

Champ de batailles, QG, territoire occupé ou nécropole militaire, la forêt de Retz a constitué un pivot stratégique.

Proche du front et rempart de la capitale lors des Batailles de la Marne, la forêt est un lieu naturel de résistance aux Allemands.

En forêt de Retz, le lieu-dit "La tour Réaumont" est propice à l’observation du Soissonnais et en 1914, le général Maunoury y fait élever une guérite en bois. Le second observatoire est celui du général Mangin. Lorsqu’en 1918 Foch lui donne l'ordre d'attaquer, c'est de son observatoire que le Général mène l'offensive. Surpris, les Allemands reculent de plus de 8 km.

Aujourd’hui est érigée une stèle, représentant l’observatoire avec l’inscription : "ICI S’ELEVAIT L’OBSERVATOIRE DU HAUT DUQUEL LE GENERAL MANGIN DIRIGEA L’ATTAQUE DU 18 JUILLET 1918 QUI FORCA LA VICTOIRE".
Un cimetière en forêt de Retz rappelle que le 1er septembre 1914 le 1er Corps de la British Expeditionary est attaqué en forêt alors qu’il suit le mouvement de retraite vers le sud.

Les habitants de Montgobert, Puiseux et Vivières sont réquisitionnés par les Allemands pour enterrer les corps des Britanniques dans une fosse.
Des Irish Guards reviennent ouvrir la tombe en novembre et découvrent 98 corps de leurs compatriotes.
En 1922, le monument des "Guards Grave" (tombe des gardes) est construit par la Commission des tombes de guerre du Commonwealth.
Dans le jardin de la maison forestière des Têtes de Chavigny, se dresse le mausolée du capitaine Joost Van Vollenhoven. Affecté en 1915 au Régiment d’Infanterie Coloniale du Maroc, il conteste la politique de recrutement des Africains dans l’armée. Il démissionne et rejoint son unité sur le front. Blessé par balle lors de l’offensive Mangin, il décède le 20 juillet et son corps est inhumé à l’orée de la forêt de Villers-Cotterêts. Son mausolée fut inauguré en 1938 par le Ministre des Colonies.

Adresse

Office de tourisme intercommunal de Villers-Cotterêts / Forêt de Retz
6, place Aristide Briand
02600 Villers-Cotterêts

Plus d'informations

A Voir

A proximité