Musée de l'Armée - Hôtel national des Invalides à Paris

  • Musée de l'Armée - Hôtel national des Invalides

    Musée de l'Armée - Hôtel national des Invalides

    © V.Castro/SipaPress/CRT PIdF

  • Musée de l'Armée - Hôtel national des Invalides

    Musée de l'Armée - Hôtel national des Invalides

    © V.Castro/SipaPress/CRT PIdF

  • Le Vizir cheval de Napoléon

    Le Vizir cheval de Napoléon

    © Paris musée de l'Armée Dist RMN-Grand Palais - Pascal Segrette

  • Le général Pélissier et son état-major à Sébastopol, 1855

    Le général Pélissier et son état-major à Sébastopol, 1855

    © Paris - Musée de l'Armée, Dist. RMNGrand Palais / Émilie Cambier

  • Tunique et pantalon portés par Napoléon III à la bataille de Solférino, le 24 juin 1859

    Tunique et pantalon portés par Napoléon III à la bataille de Solférino, le 24 juin 1859

    © Paris - Musée de l'Armée, Dist. RMNGrand Palais / Émilie Cambier

  • Fusil de demi-citadelle, vers 1680

    Fusil de demi-citadelle, vers 1680

    © Paris - Musée de l'Armée, Dist. RMNGrand Palais / Anne- Sylvaine Marre-Noël

  • Glaive de membre du Directoire de Lazare Carnot

    Glaive de membre du Directoire de Lazare Carnot

    © Paris, musée de l'Armée, Dist. RMNGrand Palais / Pascal Segrette

Musée de l'Armée - Hôtel national des Invalides à Paris Boulevard de la Tour-Maubourg 75007 Paris fr

Construit à partir de 1670 par l'architecte Bruant dans le style classique français, l’Hôtel des Invalides était, à l’origine, un hôpital militaire. Les inestimables collections du Musée des Armées, du Moyen-Age à nos jours, permettent aujourd'hui de mieux connaître l'histoire militaire de la France dans un parcours entièrement modernisé.


  • armures et armes royales,
  • épées, pièces d’artillerie, uniformes,
  • emblèmes, tableaux, photographies,
  • effets personnels de grands personnages historiques…

La diversité, le nombre d'objets et la période chronologique couverte par ses collections font du musée de l'Armée, l’un des principaux musées d’art et d’histoire militaire au monde.

De Louis XIV à Napoléon III

Au sein du vaste département «moderne » récemment rénové  une large place est occupée par des témoignages de la vie des soldats sur le front : peintures, armes, uniformes parfaitements conservés (notamment celui de Napoléon III à la bataille de Solférino en 1859) ainsi que... Vizir, le cheval pur sang arabe de Napoléon 1er (voir diaporama), plus vrai que nature, grâce à un magnifique travail de restauration et de rembourrage. 

Le Grande Guerre

Les deux Guerres mondiales sont aussi  amplement évoquées. 4 salles permettent aux visiteurs de réaliser concrètement pourquoi la Première Guerre Mondiale marqua si profondément ceux qui la vécurent, au front ou à l’arrière.

 

Le parcours proposé débute immédiatement après la défaite de 1871, quand l’esprit de revanche passe par un redressement sans précédent de l’armée française et place le patriotisme au centre des valeurs civiques.

Influence de la Révolution Industrielle

Les armes et équipements présentés rappellent à quel point la révolution industrielle transforme les conditions de l’affrontement. Ils traduisent aussi la brutalité de la guerre subie par les combattants, alors que certains des objets personnels exposés restituent une dimension émouvante du conflit.

 

Les collections donnent également un large éventail de la diversité des belligérants et de la multiplication des fronts qui transforment ce conflit - d’abord européen - en véritable guerre mondiale. Un bilan contrasté du conflit, dans la section "Deuil et victoire" est, par ailleurs, dressé.

 

Des archives filmées et des supports didactiques variés, donnent leur sens aux pièces de collection, uniformes, armes, véhicules ou objets personnels présentés dans les vitrines.

Des murs d’affiches et de photographies, souvent issues de fonds privés, illustrent des thématiques propres à ce conflit.

Les visiteurs peuvent notamment découvrir un taxi de la Marne, une maquette de première ligne de tranchées ou encore le clairon de l’armistice du 11 novembre 1918.

Accès

  • Côté Esplanade des Invalides, 129 rue de Grenelle.
  • Côté Place Vauban.

Adresse

Musée de l'Armée - Hôtel national des Invalides
129 rue de Grenelle
75007 Paris
Tél. : + 33 (0)8 10 11 33 99

Related videos

 
 

Vidéos affiliées

 
 
 
 

A Voir

Agenda

A proximité