Le Parc mémorial australien de Fromelles

  • Détail de la statue du Parc mémorial australien de Fromelles - Nord (59) - Nord-Pas de Calais

    Détail de la statue du Parc mémorial australien de Fromelles - Nord (59) - Nord-Pas de Calais

    © Anne-Sophie Flament

  • Détail de la statue du Parc mémorial australien de Fromelles - Nord (59) - Nord-Pas de Calais

    Détail de la statue du Parc mémorial australien de Fromelles - Nord (59) - Nord-Pas de Calais

    © Anne-Sophie Flament

Le Parc mémorial australien de Fromelles Rue Delval 59249 FROMELLES fr

« Les pires 24 heures dans l’histoire de la nation australienne ».
Ainsi est encore décrite la bataille de Fromelles dans laquelle se sont lancés les soldats australiens le matin du 19 juillet 1916.

A cette date, l’armée britannique est engagée depuis plus de deux semaines dans la Somme où elle a lancé sa plus grande attaque dans toute l’histoire de la Première Guerre mondiale.

Afin d’éviter à l’armée allemande de concentrer des renforts dans ce secteur, le général Richard Haking, à la tête du 11ème corps d’armée britannique, déclenche une attaque de diversion devant Fromelles, face à la crête d’Aubers.

Il y engage deux divisions, la 61ème division britannique et la 5ème division australienne.

Mal préparée, avec des objectifs peu clairs, la bataille tourne à la débâcle.
Les hommes sont fauchés dès leur sortie des tranchées par les mitrailleuses allemandes.
Seuls quelques Australiens parviennent à prendre la première ligne adverse dans un secteur proche de l’endroit où se trouve aujourd’hui le parc mémorial.
Ne pouvant faire face aux contre-attaques allemandes, ceux-ci se replient et sont pris à revers. 24 heures après le déclenchement de l’assaut, 5 533 soldats australiens sont tués, blessés ou portés disparus, 1 400 dans les rangs britanniques et 1 500 environ du côté allemand.

La statue du parc mémorial évoque ce qu’il s’est passé au lendemain de cette bataille de Fromelles.
Juché sur les vestiges d’un bunker allemand de première ligne, le sergent australien Simon Fraser porte sur ses épaules un camarade tombé lors de l’offensive.
Malgré l’interdiction formelle qui leur a été adressée, Fraser et quelques autres sortent des tranchées pour porter secours à leurs compagnons gisant dans le no man’s land qui implorent à l’aide : « Don’t forget me Cobbers »(« Ne m’oubliez pas les copains »).

Inauguré en 1998, ce monument symbolise l’héroïsme et le sens de la camaraderie des soldats australiens lors de la première intervention de l’Australian Imperial Force sur le sol européen au cours de la Grande Guerre.

La réplique de cette œuvre de Peter Corlett, qui a également conçu la statue du Digger de Bullecourt, est visible sur le Shrine of Remembrance à Melbourne.

 

A Voir

A proximité