La Basilique du Sacré-Cœur de Paris, l'incontournable

  • Sacré-Coeur

    Sacré-Coeur

    © OTCP/Daniel Thierry

  • Vue sur Paris depuis le Sacré-Coeur

    Vue sur Paris depuis le Sacré-Coeur

    © CRT PIdf/David Blondin

  • Le Sacré-Cœur de nuit

    Le Sacré-Cœur de nuit

    © OTCP/Amélie Dupont

La Basilique du Sacré-Cœur de Paris, l'incontournable Rue du Chevalier de la Barre 75018 Paris fr

Basilique du Sacré-Cœur : le Montmartre de la dévotion

Perchée à 130 mètres au sommet de la butte Montmartre, la Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre ne passe pas inaperçue. Levez les yeux... elle apparaît là, imposante et contrastée.

Imposante...

elle l'est de par son esthétisme au style romano-byzantin et son blanc immaculé, qui tranche avec les autres bâtiments religieux de la capitale.

La Basilique du Sacré-Cœur est aussi un défi aux lois de la physique car elle nécessita des fondations colossales. A tel point qu’il fallut bâtir des bases très profondes, soit 83 puits de 38 mètres sous terre pour assurer la solidité de l’édifice !

Ce qui fait dire à certains que c'est la basilique qui soutient la butte, truffée de carrières d'extraction de gypse (plâtre), synonymes de fragilité.

Le contraste...

Il trouve son origine dans la situation géographique du monument, au cœur de Paris... : Le célèbre quartier de Montmartre. Lieu de tous les plaisirs, il déploie strass et paillettes aux pieds de cet endroit sacré, unique au monde, qui attire chaque année des milliers de pèlerins de toute la France et du monde entier.

Paradoxe géographique

La Basilique du Sacré-Cœur n'en demeure pas moins une des plus belles récompenses pour vos regards. Et sa couleur blanche intacte n’est pas le moindre de ses charmes.

Depuis 1914, malgré la pollution et l’épreuve du temps, l’édifice est toujours aussi immaculé. Le secret ? Les pierres ayant servi à sa construction sécrètent une substance blanche (le calcin) qui, sous l'action de la pluie, blanchit de plus belle.

Paradoxe encore : comparé aux autres édifices religieux parisiens, dont l’édification remonte le plus souvent à la Renaissance, le Sacré-Cœur n’affiche qu’un siècle au compteur de l’Histoire.

Néanmoins, c’est le monument religieux le plus visité de Paris après la cathédrale Notre-Dame.

Décor et... hauteur

À l'intérieur du Sacré-Cœur, le décor vous laisse pantois :une gigantesque mosaïque, un grand orgue de Cavaillé-Coll, et même des trésors (dans une des cryptes) sauront satisfaire votre curiosité.

Vous souhaitez prendre encore plus de hauteur ? Alors direction le dôme qui culmine à 83 m avec vue imprenable sur Paris. Magique, géante, tentaculaire, la Capitale se prélasse à vos pieds. Vous êtes bien sur le plus haut promontoire de Paris après... la Tour Eiffel.

Maintenant, jetez un regard au-dessus de vos têtes...et vous ne serez pas au bout de vos surprises : le campanile (clocher) se joue de la gravité et des hauteurs, lui qui renferme la cloche la plus célèbre du pays : « La Savoyarde », œuvre de 19 tonnes offerte par les quatre diocèses de Savoie.

Related videos

 
 

Vidéos affiliées

 
 
 
 

A Voir

Agenda

A proximité