Bruno Oger, la palme de la gastronomie cannoise

Par Julie Rovero-Carrez | Publié le : 15 novembre 2016
  • Salle Bistrot

    Salle Bistrot

    © ATF/La Bastide Bruno Oger

  • Salle Bistrot

    Salle Bistrot

    © ATF/La Bastide Bruno Oger

  • Plat de Bruno Oger

    Plat de Bruno Oger

    © ATF/La Bastide Bruno Oger

  • Chariot des desserts

    Chariot des desserts

    © ATF/La Bastide Bruno Oger

  • Terrasse Ange Bar

    Terrasse Ange Bar

    © ATF/La Bastide Bruno Oger

  • Salle Principale Villa Archange

    Salle Principale Villa Archange

    © ATF/La Bastide Bruno Oger

  • Terrasse Villa Archange

    Terrasse Villa Archange

    © ATF/La Bastide Bruno Oger

  • Raviole de Langoustine au Corail d'oursin

    Raviole de Langoustine au Corail d'oursin

    © ATF/La Bastide Bruno Oger

Bruno Oger, la palme de la gastronomie cannoise Rue de l'Ouest 06110 Le Cannet fr

Originaire du Morbihan, Bruno Oger a finalement choisi la Côte d’Azur et une cuisine ensoleillée pour sa charmante Bastide du Cannet. Itinéraire d’un chef breton…


Georges Blanc, un précieux mentor

Les parents de Bruno Oger tenaient une brasserie à Lorient dans le Morbihan en Bretagne. Les clients, les odeurs de cuisine ont bercé son enfance. « J’ai toujours voulu faire ça ! » En 1984, il obtient son BEP à Dinard et vit ses premières expériences au Château de Locguénolé à côté de Lorient.

1987 marque une année décisive, celle de la rencontre avec Georges Blanc. Il travaille d’abord dans son illustre restaurant 3 étoiles à Vonnas au nord de Lyon. A ses côtés, il découvre une réelle sensibilité culinaire, apprend à respecter les produits et leurs origines : sur cette terre aux mille saveurs, il cuisine la poularde de Bresse, les cuisses de grenouilles, les brochets…

2 ans plus tard, le chef lui propose de se rendre à Bangkok au Mandarin Oriental. « On faisait les cartes ensemble par fax ! Tous les produits étaient importés (les volailles, les turbots, les artichauts), tout prenait du temps à l’époque ! » En 1993, le chef lui confie la responsabilité des cuisines à Vonnas en tant que Chef Executif. Parallèlement, ils parcourent ensemble le monde pour promouvoir la cuisine de la région. « Pendant ces voyages, j’ai pu apprécier l’homme au-delà du grand chef. »

L’aventure cannoise

Bruno Oger prend alors la route du sud et pose ses valises à Cannes. « Ce qui m’a frappé en arrivant, c’est la luminosité du Midi ! Nous étions en décembre, je quittais Vonnas dans le brouillard et je suis arrivé sous un merveilleux soleil ! » Diane Barrière-Desseigne lui confie la lourde mais excitante mission de créer un restaurant gastronomique pour son palace Le Majestic sur la Croisette.

Bruno Oger découvre alors la gestion de l’ensemble d’un hôtel, du gastro au bistrot, du room service à la partie événementielle. Et très vite, le chef et sa brigade obtiennent 1 étoile au Michelin. « Pour décrocher une deuxième étoile, nous avons décidé de modifier le concept de La Villa des Lys, en lui offrant un espace isolé plus identifié avec 50 places assises et une cuisine à part entière. »

Côté produit, le chef s’adapte à la région et au régime alimentaire des gens du sud. « J’ai laissé tomber le beurre et la crème et j’ai adopté l’huile d’olive ! » Au Majestic, il organise également ses premiers grands galas pour le Festival de Cannes. Pour son 50ème anniversaire, il enchaîne avec son équipe un déjeuner exclusif de 60 personnes (dont les artistes du Palmarès et Jacques Chirac !) et un dîner de 800 couverts à servir en une heure ! « On n’était pas stressés car on était bien organisés. C’est de l’adrénaline positive ! »

 

De ses propres ailes

Après 14 ans dans l’hôtellerie, Bruno Oger a une folle envie de projet personnel. Sous le charme de la Côte d’Azur, il prend la décision avec sa famille de s’installer à son compte et trouve au Cannet une vieille bâtisse 18ème, classée aux Monuments Historiques, sur un terrain arboré de 5000 m². « Je voulais rester proche de la Croisette et garder un lien fort avec le Festival de Cannes. »

En mai 2010, la Bastide Bruno Oger voit le jour et propose trois ambiances en un seul lieu : une table gastronomique de 26 couverts au charme de l’hôtel particulier, un bistrot cosy pour 110 personnes et un bar plus pop ! « Mon épouse joue un rôle primordial. Elle a donné le ton pour le design et les atmosphères des différents lieux. Elle voit le moindre détail au quotidien et valide tous les plats à chaque changement de saison. »

La table gastronomique, aujourd’hui doublement étoilée, propose aussi ses repas d’exception sur une terrasse ombragée sous les tilleuls. Au bistrot, la carte offre un choix de 8 entrées et 8 plats de saison. « C’est une cuisine provençale avec des plats légers appropriés à la région et à notre clientèle, comme la Salade Riviera avec un thon juste grillé ! » Et surtout, ne passez pas à côté du dessert… il est servi au chariot !

 

ADN

3 mots ou adjectifs pour qualifier votre cuisine ?

« Produit – Cuisson – Goût »

L’inspiration pour trouver de nouveaux plats ?

« Les producteurs et la saisonnalité. Je vais choisir mes petits légumes à Saint-Laurent du Var et de cette sélection vient l’inspiration du plat !
J’aime aussi aller m’aérer en famille sur les îles de Lérins pique-niquer, dans le massif de l’Esterel, dans les Gorges de Pennafort où mon téléphone ne capte pas ou dans la campagne autour de Mougins ! »


Adresse

La Bastide Bruno Oger

Rue de l'Ouest

06110 Le Cannet

A proximité