L'hôtel écologique "The Brando" ouvre ses portes

Par AFP - Relaxnews | Publié le : 07 juillet 2014
  • L'hôtel Brando à Tetiaroa en Polynésie française - salle de séjour

    L'hôtel Brando à Tetiaroa en Polynésie française - salle de séjour

    © tim-mckenna.com

  • The resort is comprised of deluxe villas designed to reflect the Polynesian lifestyle with modern conveniences.

    The resort is comprised of deluxe villas designed to reflect the Polynesian lifestyle with modern conveniences.

    © tim-mckenna.com

  • Activities at the island paradise include snorkeling, paddle boarding, kayaking, Polynesian canoeing, scuba diving, tennis, biking, and guided tours by naturalists.

    Activities at the island paradise include snorkeling, paddle boarding, kayaking, Polynesian canoeing, scuba diving, tennis, biking, and guided tours by naturalists.

    © tim-mckenna.com/tahitiflyshoot

  • The Brando is set on the private atoll of Tetiaroa, a set of a dozen islets, 30 miles (48 km) north of Tahiti.

    The Brando is set on the private atoll of Tetiaroa, a set of a dozen islets, 30 miles (48 km) north of Tahiti.

    © tim-mckenna.com

  • L'hôtel Brando à Tetiaroa en Polynésie française

    L'hôtel Brando à Tetiaroa en Polynésie française

    © tim-mckenna.com

L'hôtel écologique "The Brando" ouvre ses portes Tetiaroa fr

Au dixième anniversaire de sa mort, le rêve qu'avait Marlon Brando d'aménager l'île-sanctuaire privée qu'il possédait en Polynésie française s'est réalisé : les portes de son hôtel écologique ouvrent cette semaine.

Baptisé The Brando, l'hôtel de luxe est situé à Tetiaora, un atoll privé constitué par une dizaine d'îlots à 48 km au nord de Tahiti, et il a été construit en hommage à l'idée qu'avait eu Brando : une retraite paradisiaque auto-suffisante et durable qui permet aux clients de se prélasser dans le luxe, sans complexe.

L'hôtel a pour objectif d'afficher un bilan carbone nul. Ainsi, la moitié de l'hôtel fonctionne à l'énergie solaire, alors que l'équilibre énergétique est produit par une centrale thermale biomasse alimentée par de l'huile de noix de coco.

Les clients restent au frais grâce à une climatisation à base d'eau de mer. Celle-ci capte le froid des profondeurs de l'océan, l'achemine par tuyaux vers la terre ferme et convertit cette énergie en climatisation. Les clients prennent également des repas que le chef français étoilé Guy Martin a préparé à partir de fruits et légumes bio cueillis dans les jardins de l'île.

Chacune des 35 villas de luxe de l'hôtel dispose de sa propre plage privée et de sa piscine, et toutes les villas sont conçues pour évoquer la culture polynésienne tout en offrant tous les avantages modernes (wifi, télévision écran plat et lit king size).

Parmi les activités proposées sur l'île paradisiaque, on compte le snorkeling (observation des fonds et espèces sous-marines réalisée en nageant à la surface), le paddle-board (se déplacer à la force des bras sur une planche de surf en position plat ventre ou sur les genoux), le kayak, le canoë polynésien, la plongée sous-marine, le tennis, la randonnée à vélo, et des visites guidées organisées par des naturalistes.
Un spa propose également des soins complets qui s'inspirent des traditions polynésiennes, des villas de massages privés, des bains de vapeur et un centre de yoga.

Conformément à ce que voulait Brando, c'est-à-dire un centre de recherche et de développement qui étudie la préservation des îles tropicales, l'hôtel abrite également une "EcoStation", une station verte décrite comme une cellule de réflexion pour les scientifiques et les chercheurs avec lesquels les clients pourront discuter de leur travail et de la faune locale.

Dans le cadre de la pré-ouverture, les tarifs pour les villas d'une chambre démarrent à 1.800 euros pour une nuit avant de monter à 3.000 euros la nuit après le 30 septembre.

Si vous n'êtes pas prêt à dépenser une telle somme, l'InterContinental Resort Tahiti, dont les tarifs pour une chambre standard sont d'environ 256 euros la nuit, constitue une autre alternative respectueuse de l'environnement dans la région.

Dans le cadre du programme Green Engage de l'entreprise, l'hôtel utilise un système en ligne qui contrôle la consommation d'énergie, d'eau et le volume de déchets produits. Il utilise également des matériaux de nettoyage écologiques et un éclairage à faible consommation d'énergie.