L'Etat inscrit pour la 1ère fois une vigne du Gers aux monuments historiques

Publié le : 25 juin 2012
  • Vignoble près de Nogaro

    Vignoble près de Nogaro

    © ATF/Istock/sadikgulec

  • Nogaro

    Nogaro

    © ATF/Istock/sadikgulec

  • Vignoble près de Nogaro

    Vignoble près de Nogaro

    © ATF/Istock/sadikgulec

L'Etat inscrit pour la 1ère fois une vigne du Gers aux monuments historiques 32 Auch fr

Une vieille parcelle de vigne du Gers, au coeur de l'appellation Saint-Mont, vient d'être inscrite aux monuments historiques. Une première en France, où les vieilles pierres sont plus souvent distinguées que le patrimoine végétal.

Des vignes ancestrales

Ce lopin de 600 pieds de vignes sur 2 000 m² (20 ares sur une parcelle faisant le double) entre Nogaro et Riscle doit cette distinction au caractère exceptionnel des souches (parmi les plus anciennes de l'hexagone), de cépage inconnu pour certaines et non greffées.

Lieu de mémoire, il témoigne aussi de modes de culture ancestraux, disparus avec la crise du phylloxéra (fin du 19ème siècle). Ces vignes endémiques au piémont pyrénéen y ont d'ailleurs résisté.

René Pédebernade, 85 ans, en témoigne : " La grand-mère de ma grand-mère disait déjà que c'étaient des vieilles vignes ". Celui qui a, toute sa vie de viticulteur, veillé à l'entretien de ces vignes (dont certaines remontent à 1830), a aujourd'hui passé le relais de l'exploitation de 12 hectares à son fils Jean-Pascal.

Des cépages inconnus

Les chercheurs qui ont visité la parcelle ont repéré une vingtaine de cépages différents et, parmi eux, sept pieds encore jamais répertoriés, désormais baptisés "Pédebernade 1, 2, 3,..."

On y trouve bien sûr le tannat, majoritaire dans le Madiran et dans l'appellation Saint-Mont, distingué par l'AOC.

Mais on y trouve aussi des Morrastel, Fer Servadou ou Miousap... mélangés les uns aux autres, comme cela se pratiquait autrefois.

La vigne ne produit cependant pas sa propre cuvée : les cépages sont trop hétérogènes et le vin ne serait pas forcément fameux.

Tout est alors livré à la coopérative de Saint-Mont : les raisins de la vieille parcelle avec les autres.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.