Relancer l'éventail, le pari fou de deux Parisiennes

Publié le : 29 avril 2013
  • Eventail en plumes d'aigle, signé Duvelleroy

    Eventail en plumes d'aigle, signé Duvelleroy

    © via Wikimedia Commons

  • Boitier signé Duvelleroy

    Boitier signé Duvelleroy

    © via Wikimedia Commons

Relancer l'éventail, le pari fou de deux Parisiennes 17 rue Amélie 75007 Paris fr

Et si l'éventail redevenait un accessoire de mode ?

Deux amies se sont lancées ce pari en ressuscitant Duvelleroy, l'une des plus grandes maisons parisiennes d'éventail du XIXème siècle, qui fournissait les cours européennes.

Les créatrices s'inspirent parfois des archives pour imaginer de nouvelles pièces. Elles sélectionnent les couleurs et les matières, puis en discutent avec l'éventailliste avec lequel elles travaillent. Dans son atelier situé à Romans-sur-Ire dans la Drôme, il fabrique environ 300 pièces haute-façon par an.

Katy Perry se pare d'un éventail Duvelleroy

La chance les a aidées : quelques mois après leur lancement, cent pièces uniques leur ont été commandées pour un bal.

Peu après, la starlette Katy Perry a posé avec un de leurs éventails rouge, co-édité avec Jean-Charles de Castelbajac, portant le message "Air conditioning".

New York, le Golfe, Japon, Honk Kong...

Raphaëlle et Eloïse vendent aujourd'hui à New York, où le grand magasin Bergdorf Goodman est "un de leurs meilleurs clients", mais aussi dans le Golfe, au Japon, à Hong Kong, etc.

"Certaines clientes achètent un éventail haute façon, s'en servent pour une soirée de gala, puis le laissent posé en décoration sur un meuble", racontent-elles.

Des pièces sont fabriquées pour le cabaret du Moulin Rouge, à Paris, qui les vend en boutique : l'une avec des plumes d'autruche rouge tomate et une monture en ébène noire, vendue à plus de 1 000 euros ; d'autres, plus simples, avec des illustrations sur coton, à moins de 50 euros.

Contact

Duvelleroy Showroom
(Visite sur RV uniquement)
17 rue Amélie
75007 Paris
Tél : +33 (0)1 42 84 07 52

A Voir

Agenda

A proximité