Le rêve de Marlon Brando : un hôtel de prestige écolo sur un atoll désert

Par Relaxnews | Publié le : 21 janvier 2014
  • L'atoll de Tetiaroa

    L'atoll de Tetiaroa

    © Xavier MARCHANT/shutterstock.com - Droits réservés web only

Le rêve de Marlon Brando : un hôtel de prestige écolo sur un atoll désert 98701 Tetiaroa fr

Après deux ans de travaux et 100 millions d'euros, le rêve de Marlon Brando prend corps : un hôtel de luxe écologique va bientôt ouvrir ses portes sur son atoll inhabité de Tetiaroa, en Polynésie française.

L'acteur américain, mort en 2004, était fasciné par la Polynésie, où il avait tourné l'un de ses films, "Les révoltés du Bounty" (1962).
Il avait acheté l'atoll de Tetiaroa, au nord de Tahiti, et y avait bâti un petit hôtel, qui a depuis été fermé.

Un hôtel "100% écolo", comme le souhaitait l'acteur

La climatisation, par exemple, sera assurée par un procédé déjà éprouvé dans un autre hôtel du groupe, à Bora Bora : le SWAC (See Water Air Conditioning).

Le principe est de puiser de l'eau de mer à un peu plus de 900 mètres de profondeur, pour la remonter à la surface.
La température basse de ces eaux profondes (4°C) permet de refroidir un autre circuit d'eau en surface, avec un impact très faible sur l'environnement.

En dehors de la climatisation, les besoins énergétiques de l'hôtel seront couverts par des centaines de panneaux solaires, et par un groupe électrogène fonctionnant à l'huile de noix de coco, produite en Polynésie.

Un osmoseur permettra de disposer d'eau potable, et les déchets seront réacheminés vers Tahiti, principale île de la Polynésie française.

Chef étoilé et recherche scientifique

Depuis deux ans, l'atoll s'est peuplé de quelque 300 ouvriers, qui devraient achever l'hôtel au premier semestre 2014.

Il pourrait ouvrir en mai pour une phase de test, et accueillir ses premiers clients en juillet.

Ils devront débourser 3.000 euros par nuit pour une "villa", un bungalow de grand luxe équipé d'une piscine, d'une baignoire en terrasse et d'une vue sur un lagon turquoise.

Ceux qui viennent en famille préfèreront sans doute les villas à plusieurs chambres, dont la plus grande sera proposée à environ 8.000 euros la nuit.

A ce prix-là, tout est inclus, des excursions avec guides naturalistes jusqu'aux repas gastronomiques proposés par le chef trois étoiles Guy Martin, qui tient le Grand Vefour à Paris.

Pour acheminer ces touristes fortunés sur l'atoll depuis Tahiti, une nouvelle compagnie, Air Tetiaroa, va acquérir deux petits avions de neuf places : des Britten-Norman 2T, qui feront le trajet en 20 minutes.

Il accueillera aussi des missions scientifiques liées à l'environnement. En 2012 à Tetiaroa, une introduction de mâles stérilisants parmi les moustiques de l'atoll avait donné des résultats concluants. Elle pourrait être approfondie sur place par l'Institut Louis Malardé, car les maladies transmises par le moustique constituent d'importants problèmes de santé publique en Polynésie.