Agenda gastronomique

  • © ATOUT FRANCE/Michel Laurent/CRT Lorraine

  • © ATOUT FRANCE/Cédric Helsly

  • © ATOUT FRANCE/Cédric Helsly

Agenda gastronomique 75000 Paris fr

2ème édition de la Fête de la gastronomie

Plus de 6 000 évènements sur l’ensemble du territoire en 2011 ont rassemblé les Français dans l’inventivité et la bonne humeur pour célébrer leur gastronomie, dont le repas a été classé au patrimoine mondial immatériel de l’Humanité par l’Unesco.

De Tours à Avignon en passant par la Région Centre, la Fête de la Gastronomie sera de nouveau célébrée à travers toute la France le 22 septembre prochain.

Le thème retenu cette année :  « le terroir ». L’acte culinaire est un propos avant tout social et culturel. Le terroir, notamment dans sa tradition, montre sa capacité à être vivant et revisité en permanence. Il peut aussi intégrer d’autres cultures et d’autres pratiques.

La Fête de la Gastronomie vous réserve de nombreuses surprises sur tout le territoire : banquets, concours de recettes amateurs, pique nique, expériences culinaires, grand tasting, marchés sur l’eau, festival, dégustation, visites, cours de cuisine, expositions et colloques...

23ème édition de la Semaine du Goût du 15 au 21 octobre 2012

La Semaine du goût fédère des initiatives locales, régionales et nationales autour de l'éducation au goût, du patrimoine culinaire et des métiers de bouche.

Cité de la Gastronomie :

6 villes candidates dont Beaune et Versailles, Lyon, Tours, Dijon et Chevilly-Larue sont candidates pour accueillir la Cité de la Gastronomie (projet initié par la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires).

La Mission du Patrimoine alimentaire, qui a porté le dossier de l'inscription par l'Unesco du "repas gastronomique des Français" sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité, a été chargée des mesures de sauvegarde dont la création d'une "Cité de la Gastronomie" comme il existe des cités de l'Architecture et de la Musique, à Paris.

Les villes candidates seront auditionnées le 15 octobre avec comme critères principaux la faisabilité économique du projet. Au menu de cette future institution: un centre de formation, des espaces de dégustation et, bien sûr, des restaurants.

La future Cité de la gastronomie devra être "un espace d'effervescence et d'innovation consacré à la mise en valeur du patrimoine alimentaire, à l'ensemble de ses savoir faire, de ses connaissances, de ses rites et des métiers", précise la MFPCA dans un communiqué. Elle pronostique des retombées importantes "pour le rayonnement et l'attractivité de la France".

La candidature de Chevilly-Larue (Val-de-Marne) est soutenue par l'Etablissement public d'aménagement Orly et du Marché d'intérêt national de Rungis.

A Voir

Agenda

A proximité