"Co-Workers-Le réseau comme artiste" au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris

Du 20 octobre 2015 au 31 janvier 2016
  • DIS, Competing Images, 2012 Art pictured: Selection display: Ancestral prayer, 2012 by Timur Si-Qin

    DIS, Competing Images, 2012 Art pictured: Selection display: Ancestral prayer, 2012 by Timur Si-Qin

    © Courtesy DIS Magazine

  • Ed Atkins, Even Pricks, 2013 HD video with 5.1 surround sound, 8 minutes, Courtesy the Artist, Cabinet London and Galerie Isabella Bortolozzi, Berlin

    Ed Atkins, Even Pricks, 2013 HD video with 5.1 surround sound, 8 minutes, Courtesy the Artist, Cabinet London and Galerie Isabella Bortolozzi, Berlin

    © Courtesy the Artist, Cabinet London and Galerie Isabella Bortolozzi, Berlin

  • DIS, The Island (KEN), 2015 Created in collaboration with Dornbracht and co-designed by Mike Meiré

    DIS, The Island (KEN), 2015 Created in collaboration with Dornbracht and co-designed by Mike Meiré

    © Photography Heji Shin - Courtesy the artists

  • DIS, The New Wholesome (tags: flip flops, dishwasher, gap, sniff), 2013

    DIS, The New Wholesome (tags: flip flops, dishwasher, gap, sniff), 2013

    © Courtesy DISimages

"Co-Workers-Le réseau comme artiste" au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris 11 avenue du Président Wilson 75016 Paris fr

Le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris présente COWORKERS - Le réseau comme artiste, une sélection d’artistes internationaux formés dans les années 2000 qui renouvellent les processus de création autour d’une pratique essentiellement en réseau.

Mise en scène par le collectif new-yorkais DIS et avec la participation curatoriale de 89plus, cette exposition fait émerger un langage inédit inspiré des ressources d’Internet.

À l’initiative du Musée d’Art moderne, CO-WORKERS se déploie sur deux lieux, selon deux propositions : Le réseau comme artiste à l’ARC et Beyond Disaster à Bétonsalon - Centre d'art et de recherche.

Dans un monde bouleversé par la troisième révolution industrielle, l’utilisation d’Internet et des supports de téléphonie mobiles a engendré un nouveau mode de communication lié à un flux constant d’informations. L’individu est à la fois indépendant et relié à des réseaux multiples : professionnels, techniques, artistiques, culturels, au-delà de toute limite géographique.

Cette organisation est symptomatique de ce que le sociologue Barry Wellman appelle "l’individualisme connecté".

Ce qu’on nomme aujourd’hui The Internet of Things (l’Internet des choses), renvoie à l’idée que l’être humain n’est plus le seul sujet pensant mais que les objets qui l’entourent, composent un environnement intelligent qualifié d’Ambient Intelligence (Intelligence Ambiante).

Au travers d’installations, de vidéos, de sculptures, de peintures, les artistes explorent cette complexité d’échanges qui dépasse l’échelle humaine. Ils s’intéressent à la manière dont l’intelligence et la conscience peuvent s’étendre aux machines, aux animaux, aux organismes vivants.

Dans une société caractérisée par l’accélération des données et l’omniprésence de l’image, les artistes s’inscrivent dans une culture de la visibilité, où les limites entre sphères privées et publiques
s’estompent, où l’intimité devient "extimité".

Pour concevoir la mise en scène de l’exposition, le collectif DIS, connu notamment pour leur plateforme liftestyle DIS Magazine, s’inspire des espaces de travail collectif, des centres commerciaux, des zones de transit d’aéroport.

L’exposition prend ainsi la forme d’un réseau associant oeuvres, installations interactives et performances. Elle inscrit le musée dans un monde de flux et de circulation.

Adresse

Musée d’Art moderne de la Ville de Paris
11 avenue du Président Wilson
75116 Paris

Tarifs

  • Plein tarif : 7€
  • Tarif réduit : 5€

Related videos

 
 

Vidéos affiliées

 
 
 
 

A Voir

Agenda

A proximité