David Hockney expose au Centre Pompidou à Paris

Du 21 juin 2017 au 23 octobre 2017
  • David Hockney : A bigger splash 1967

    David Hockney : A bigger splash 1967

    © Tate

David Hockney expose au Centre Pompidou à Paris Voie Georges Pompidou 75004 Paris fr

Du 21 juin au 23 octobre 2017, le Centre Pompidou, présente la plus complète des expositions consacrées à l’œuvre de David Hockney. En collaboration avec la Tate Britain de Londres et le Metropolitan Museum de New York, l’exposition célèbre les 80 ans de l’artiste. 

 

À travers plus de 200 œuvres (peintures, photographies, gravures, installation Vidéo, dessins, ouvrages imprimés..), incluant les plus emblématiques (piscines, double portraits, paysage monumentaux..), l’exposition retrace l'ensemble du parcours artistique de David Hockney.

 

De la photographie à l’iPad

Cette présentation inédite s’attache à l’intérêt de Hockney pour les outils techniques de production et de reproduction moderne des images. « La création artistique est un acte de partage », Hockney a, tour à tour, adopté la photographies, le fax, l’ordinateur, les imprimantes, et plus récemment l’iPhone et l’iPad.

 

Découvertes techniques

L’exposition s’ouvre sur les œuvres de jeunesse, réalisées par Hockney à l’école d’art de sa ville natale de Bradford. Hockney y découvre et assimile la traduction anglaise de l’expressionisme abstrait élaborée par Alan Davie.

De l’œuvre de Jean Dubuffet, il retient une stylistique (celle du graffiti, de l’art naïf..) qui satisfait son projet de produire un art éloquent et universellement accessible.

Chez Francis Bacon, il puise l’audace d’une expression qui aborde explicitement la question de l’homosexualité.

Sa découverte de l’œuvre de Picasso achève de le persuader qu’un artiste ne saurait se limiter à un style donné. Il intitule une de ses premières expositions : Démonstration de versatilité.

 

Images multiples

Reconsidérant la vision du Cubisme, qui synthétise la vision d’un spectateur en mouvement autour de son sujet, Hockney se muni d’un appareil polaroïd et assemble ses « joiners » : images multiples recomposant une figure. Ainsi, il compose Perblossom Highway, somme de plus d’une centaine de photographies qui sont autant de points de vue différents.

En 1997, David Hockney revient dans le nord de l’Angleterre, sur les sites champêtres de son enfance. Ses paysages intègrent la complexité spatiale de ses recherches reconsidérant l’espace de la perspective classique. 

 

Adresse

Centre Pompidou
Place Goerges Pompidou
75004 Paris

A Voir

Agenda

A proximité