L'exposition Renaissance au musée des Beaux-Arts de Lyon

Du 23 octobre 2015 au 25 janvier 2016
  • Pierre Reymond, d’après Bernard Salomon, Plateau d’aiguière : Moïse et Jéthro, émail peint sur cuivre, D. 47,2 cm

    Pierre Reymond, d’après Bernard Salomon, Plateau d’aiguière : Moïse et Jéthro, émail peint sur cuivre, D. 47,2 cm

    © Lyon MBA / Photo Alain Basset

  • Armoire à deux corps noyer, H. 188; L; 49 Lyon, MBAL, E 589

    Armoire à deux corps noyer, H. 188; L; 49 Lyon, MBAL, E 589

    © Lyon MBA / Photo Alain Basset

  • Attribué à Gironimo Tomasi, Plat, D. 35,5 Lyon, MBAL, H499

    Attribué à Gironimo Tomasi, Plat, D. 35,5 Lyon, MBAL, H499

    © Lyon MBA / Photo Alain Basset

L'exposition Renaissance au musée des Beaux-Arts de Lyon 20 Place des Terreaux 69001 lyon fr

L’exposition a pour ambition de révéler la richesse de la vie artistique lyonnaise au XVIème siècle et de mettre en lumière le développement des arts à Lyon.

La position géographique exceptionnelle de la ville, à la rencontre des deux voies fluviales que sont le Rhône et la Saône, sur la route entre le Nord de l’Europe et l’Italie, mais aussi à proximité des contrées germaniques, explique qu’elle soit le point de convergence de marchands, d’artistes et d’œuvres issus des quatre points cardinaux.

Des marchands-banquiers originaires d’Italie et d’Allemagne, mais aussi des artistes aux origines et confessions diverses s’installent à Lyon au XVIème siècle et confèrent sa singularité à la vie artistique lyonnaise.

L’exposition rassemblera un ensemble de peintures, de gravures, d’enluminures, d’objets scientifiques, de majoliques et de mobilier.

Elle mettra en exergue quelques unes des figures phares de l’humanisme lyonnais et des milieux antiquaires et scientifiques. Lyon apparaît comme le lieu de formulations nouvelles, inspirées du modèle antique, dans le champ des sciences.

Avec Venise, Anvers et Paris, Lyon est l’une des capitales de l’imprimerie en Europe.
C’est ainsi que des gravures d’Albrecht Dürer et de Hans Holbein y sont imprimées de manière précoce. L’étude des archives révèle en outre la présence à Lyon de nombreux peintres d’origine nordique, à l’instar de Corneille de Lyon.

Après avoir considéré les présences et influences étrangères assimilées à la vie artistique lyonnaise, l’exposition s’attachera à montrer combien l’activité florissante de l’imprimerie lyonnaise a nourri la création à travers l’Europe dès la fin du XVIème siècle.

Adresse

Musée des Beaux-Arts de Lyon
20 Place des Terreaux
69001 Lyon

Tarifs

Plein tarif : 7€

A Voir

A proximité