Fantastique ! Deux expositions sur l’estampe fantastique au XIXe siècle au Petit Palais

Du 01 octobre 2015 au 17 janvier 2016
Fantastique ! Deux expositions sur l’estampe fantastique au XIXe siècle au Petit Palais Avenue Winston Churchill 75008 Paris fr

Le Petit Palais propose à l’automne une saison sur le thème du Fantastique à travers deux grandes expositions d’estampes.


"Kuniyoshi, le démon de l’estampe"

Le Petit Palais invite le public à découvrir pour la première fois en France la production d’un artiste hors du commun Kuniyoshi (1797-1861). Grâce à d’importants prêts japonais, complétés par ceux d’institutions françaises, les 250 œuvres présentées témoigneront de son génie dramatique et de sa beauté expressive.

L’exposition explicitera la fonction de cette imagerie et son importance dans la culture japonaise, l’œuvre de Kuniyoshi, ayant largement influencé depuis l’art du manga et du tatouage.

Contemporain presque exact d’Eugène Delacroix, Kuniyoshi est resté moins connu en Occident qu’Hokusai et Utamaro. L’anticonformisme de son œuvre le tint à l’écart de la vague du japonisme décoratif en Europe à la fin du XIXe siècle même s’il fut admiré de Monet ou Rodin.

Ses estampes sont caractérisées par l’originalité de leur inspiration et des cadrages, la violence dans les séries de monstres et de combattants, l’humour dans les séries d’ombres chinoises, les caricatures et les représentations de la vie des chats.

Le parcours thématique mettra en lumière la variété stylistique et l’imagination sans limite de l’artiste.


"L’estampe visionnaire, de Goya à Redon"

Plus de 170 œuvres de Goya à Redon en passant par Delacroix et Gustave Doré introduiront le visiteur dans cet univers omniprésent dans la gravure et la lithographie du XIXe siècle. Du macabre au bestiaire fantastique, ou au paysage habité, jusqu’à la représentation du rêve ou du cauchemar : le triomphe du noir !

Le public découvrira les œuvres des grands maîtres de l’estampe comme Delacroix,
Grandville, Gustave Doré, Rodolphe Bresdin, Charles Meryon, Odilon Redon ou Félicien Rops mais aussi d’artistes moins connus tels Alphonse Legros, François Chifflart, Félix Buhot, Eugène Viala ou encore Marcel Roux.

Leur production artistique a alors comme point commun de mettre en évidence un "romantisme noir" qui se nourrit de la matière même de l’encre du graveur.

Adresse

Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
Avenue Winston Churchill
75008 Paris

Tarifs

A partir de :

  • Plein tarif : 10€
  • Tarif réduit : 7€

A Voir

Agenda

A proximité