Les illuminations de Noël en Alsace

Du 23 novembre 2012 au 06 janvier 2013
  • © OT Strasbourg

  • © Bernard NAEGELEN

  • © OT Strasbourg

  • © OT Strasbourg

Les illuminations de Noël en Alsace 69 Strasbourg fr

Le Grand Sapin à Strasbourg

Du 24 Novembre au 31 Décembre, place Kléber
Le Grand Sapin fait battre le coeur de Strasbourg. Haut de près de 30 mètres, il est paré chaque année de nouvelles créations scintillantes et hautes en couleurs, réalisées sur mesure depuis toujours par Antoinette Pflimlin qui habille de 1000 lumières l’un des plus hauts sapins d’Europe.

C’est en Alsace que se situe le berceau du sapin de Noël

A la Bibliothèque Humaniste de Sélestat, on peut admirer parmi les livres anciens et les grimoires, la première mention de vente de sapins en 1521 dans les archives de la ville. Et personne ne sait, mieux que les alsaciens, raconter son histoire… L’existence d’arbres décorés en Alsace remonte au Moyen Age. Le 24 décembre, un sapin était placé dans le choeur des églises pour représenter l’arbre du Paradis, garni de pommes rappelant le fruit de la tentation. Pour endiguer ce péché, on lui rajouta au fil des âges des hosties, symbole eucharistique de la rédemption.

Année après année, les paroissiens remplacent les branches de sapins par des arbres entiers décorés de cette manière, sans doute au début du XVIè siècle. Les premiers sapins étaient alors suspendus au plafond avec une pomme à la base, ou décorés de petites pommes rouges appelées «Christkindle». Dès la fin du XVIè siècle, s’ajoutent roses et autres fleurs en papier multicolore, ou en fines feuilles de métal doré travaillé, rappelant l’arbre de Jessé qui présente la filiation du Christ, mais aussi la Rose de Noël. Puis viennent à la fin du XVIIIè et au début du XIXè, dans la décoration, les noix dorées et argentées.

Les hosties sont remplacées par les Bredle et confiseries en mousse de sucre, pâte d’amande et pain d’anis. Dans la seconde moitié du XIXè siècle, se répand l’usage d’imprimer des images brillantes, découpées et embouties en relief, que l’on colle sur des sujets en sucre et en chocolat. On invente le sucre glace et on en badigeonne les Bredele. Les pains d’épices sont alors superbement ornés de sucre et d’images imprimées. Enfin apparaissent de la fin du XIXè siècle à nos jours, les figurines en cire, angelots notamment, habillés de fines feuilles de métal doré et argenté, avec lesquelles on confectionne aussi des guirlandes ou des étoiles. On dore les pommes de pin. On décore aussi de boules, de fuseaux, de clochettes, de noix soufflées et de glaçons artificiels en verre, de cheveux d’anges et de boules en verre soufflé, inspiration des verriers de Meisenthal.

La première mention écrite de l’Arbre de Noël

Du 23 novembre 2013 au 3 janvier 2013 à la Bibliothèque Humaniste de Sélestat.

C’est dans un document datant de 1521, exposé aux visiteurs, qu’on trouve la première mention écrite d’arbre de Noël. Il est question dans un livre de comptes d’une dépense de 4 Schillings pour payer des gardes‐forestiers chargés de surveiller les arbres dans les forêts municipales... et d’une amende infligée à quiconque coupera les dits sapins !

Les promenades de lumières

Noël au Jardin, au Parc de Wesserling

16 soirées en décembre, entre le 1er et 30 décembre 2012, à Husseren Wesserling
Entre rêves et magie, Noël au Jardin est un parcours féerique en plein coeur des jardins aux 1000 lumières. D’étonnants personnages issus de la saga industrielle de Wesserling accompagnent les visiteurs le temps d’une visite imaginaire dans le passé textile de cette ancienne manufacture royale. Cette année, le Noël de Coton racontera l’histoire de l’importation du coton en Alsace et l’impression des premières Indiennes de Coton.

La Forêt Enchantée

Du 8 décembre 2012 au 6 janvier 2013 à Altkirch
En plein coeur de la ville d’Altkirch, la Forêt Enchantée est un parcours magique faisant revivre 26 contes et légendes du Sundgau, autour d’étangs et de forêts recrées par des jeux d’eau et de lumière. Une mise en scène originale et une ambiance magique accueillent près de 200 personnages et animaux comme autant de tableau : La Fée aux Fleurs, le Petit Homme du Blochmont, la Vierge Noire, Les nains de la Gorge aux Loups ou la sorcière de Koestlach, Le dragon de feu...

Les Sentiers de Noël

Du 23 au 25 novembre et du 30 novembre au 2 décembre à Osthouse
« En route vers les Etoiles ! ». Telle est la promesse des Sentiers de Noël. Ces magnifiques tableaux transportent petits et grands au travers de 20 saynètes inédites, toutes en poésie et en lumières. 2km de magie dans un univers de rêve.
Bon plan : des navettes en bus 100% gratuites sont mises en service pour véhiculer les visiteurs depuis la gare d’Erstein.

Féérie de Noël

Du 30 novembre 2012 au 2 janvier 2013 à Saverne
Saverne, capitale du Pays des Lumières, embrase son traditionnel sentier de Noël chaque jour jusqu’à la tombée de la nuit : sentier de lumières et village de Noël, ainsi qu’une patinoire. Les mardis 4, 11 et 18 Décembre, des balades contées emmènent, dès la tombée de la nuit, petits et grands au coeur du sentier de lumière.

3ème édition du Noël Bleu

Du 2 au 26 Décembre 2012
Initié en 2009, le Noël Bleu est un événement unique en Alsace qui dépoussière la tradition de Noël en la mettant au coeur des nouvelles technologies. Guebwiller devient pendant cette période une ville nimbée de mapping vidéo 3D et de sons électroniques, mettant magnifique en lumière le patrimoine de la ville. Fort du succès des années précédentes avec 16 000 spectateurs en 2011, Noël Bleu 2012 présentera trois mapping vidéo reliés par un parcours d’illuminations bleues, des concerts, des visites du Musée Théodore Deck et des Dominicains de Haute‐Alsace avec des audio‐guides mis en musique par des artistes de la scène électronique actuelle et un marché de Noël bio.

La ronde des Veilleurs de Nuit

Les 3 premiers week end de décembre 2012, à Barr et Turckheim

Dès 22h, le veilleur de nuit, dans son costume traditionnel d’époque, portant hallebarde, tricorne, lanterne et cor, emmène petits et grands à la découverte de la ville endormie.
"Han sori zu Fir und Liacht" (Prenez soin de l'âtre et de la chandelle)… Telle était la recommandation que le veilleur de nuit adressait à ses concitoyens lorsqu'il entamait son service, afin d’éviter les incendies. Telle était sa mission première. Au fil des ans, le veilleur fût chargé d'annoncer les heures de la nuit et d'assurer l'ordre dans les rues, en parcourant la ville, vêtu de sa cape noire, portant une hallebarde et une lanterne. Nombreux sont les villages qui font renaître la tradition du veilleur de nuit.

Féerie de Noël

Du 1er au 30 décembre à Thierenbach
Illumination du plus grand et plus beau sapin de Noël planté de France, d'une hauteur exceptionnelle de 30m ! Au pied du sapin, se situe la crèche : une vraie étable avec de magnifiques personnages grandeur nature, sculptés dans le bois.

Related videos

 
 

Vidéos affiliées

 
 
 
 

En lien avec

A Voir

A proximité