Nalini Malani au Centre Pompidou à Paris

Du 18 octobre 2017 au 08 janvier 2018
  • Hamletmachine, 2000

    Hamletmachine, 2000 - © Nalini Malani

    Hamletmachine, 2000

    Hamletmachine, 2000 - © Nalini Malani

Nalini Malani au Centre Pompidou à Paris Place Georges Pompidou 75004 Paris fr

Le Centre Pompidou consacre une première rétrospective en France à l’artiste indienne Nalini Malani, du 18 octobre 2017 au 8 janvier 2018 à la Galerie du musée et Galerie d’art graphique, niveau 4. Artiste pionnière de l’art vidéo et de la performance dans le monde indien, Nalini Malani est une figure de transition entre l’art moderne et l’art contemporain de son pays. 

 

Une double exposition

Dans le cadre d’une collaboration exceptionnelle, le Centre Pompidou et le Castello di Rivoli accueillent la première rétrospective en France et en Italie de l'artiste indienne Nalini Malani. Présentée à Paris en 2017-2018, puis à Rivoli en 2018, cette rétrospective en deux volets couvre cinquante ans de création. L’artiste présente des œuvres réalisées entre 1969 et 2018, notamment sa dernière série de peintures All We Imagine as Light ainsi que Traces, une performance de dessin mural éphémère conçue pour l’espace d’exposition. 

 

Ses concepts d’inspiration

A travers un parcours de l'œuvre de Nalini Malani à la fois non-chronologique et thématique, l'exposition évoque les concepts qui sous-tendent son travail : l’utopie, la dystopie, sa vision de l’Inde et de la place des femmes dans le monde. Les conséquences de la Partition de l'Inde en 1947 ont laissé de lourdes séquelles sur la famille de l'artiste, dont l'expérience traumatique en tant que réfugiée continue de nourrir la pratique.

Sa réflexion menée sur la subjectivité féminine et sa condamnation profonde de la violence – sous ses formes insidieuses ou plus ouvertes – sont un rappel constant de la vulnérabilité et de la précarité de l’existence humaine. Dans son oeuvre, l'artiste met en tension des héritages iconographiques et des stéréotypes culturels. Son point de vue est résolument urbain, internationaliste et impitoyable dans sa condamnation d'un nationalisme cynique qui exploite les croyances populaires.

 

Des films en noir et blanc

Inédits dans cette rétrospective, des films 16 mm en noir et blanc datant de 1969 à 1976 et récemment découverts, dont Still Life, Onanism et Taboo, sont présentés pour la première fois. À l'occasion de cette rétrospective, Nalini Malani réactive également une œuvre spectaculaire des collections du Centre Pompidou : le « théâtre d’ombres/vidéo », Remembering Mad Meg (2007-2011).

 

Adresse

Centre Pompidou
Place Georges-Pompidou
75004 Paris

 

A Voir

Agenda

A proximité