Napoléon et Paris : rêves d’une capitale

Du 08 avril 2015 au 30 août 2015
  • Etienne Bouhot (1780-1862), La place Vendôme et la rue de Castiglione avec les ruines de l’église des Feuillants, 1808. Huile sur toile 81 x 99 cm.

    Etienne Bouhot (1780-1862), La place Vendôme et la rue de Castiglione avec les ruines de l’église des Feuillants, 1808. Huile sur toile 81 x 99 cm.

    © Stéphane Piera / Musée Carnavalet / Roger-Viollet

  • Martin-Guillaume Biennais (1764-1843), Nécessaire de campagne de Napoléon Ier. Coffret : cajou marqueté de laiton ; intérieur compartimenté en acajou sculpté, garniture de maroquin vert ; objet en vermeil, argent, cristal, porcelaine, écaille, ébène, ivoire, acier, cuir, soie Dimensions du coffret : H 18 cm, L 52 cm, Pr 36 cm.

    Martin-Guillaume Biennais (1764-1843), Nécessaire de campagne de Napoléon Ier. Coffret : cajou marqueté de laiton ; intérieur compartimenté en acajou sculpté, garniture de maroquin vert ; objet en vermeil, argent, cristal, porcelaine, écaille, ébène, ivoire, acier, cuir, soie Dimensions du coffret : H 18 cm, L 52 cm, Pr 36 cm.

    © Musée Carnavalet / Roger-Viollet

  • Nicolas-Antoine Taunay (1755-1830), Entrée de la Grande Armée à Paris par la barrière de Pantin, 25 novembre 1807. Huile sur toile 157,5 x 223cm. Château de Versailles.

    Nicolas-Antoine Taunay (1755-1830), Entrée de la Grande Armée à Paris par la barrière de Pantin, 25 novembre 1807. Huile sur toile 157,5 x 223cm. Château de Versailles.

    © RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Franck Raux

Napoléon et Paris : rêves d’une capitale 16 Rue des Francs Bourgeois 75004 Paris fr

Le 22 juin 1815, Napoléon Bonaparte abdique à l’Élysée après la défaite de Waterloo.

200 ans après la fin du Premier Empire, l’exposition "Napoléon et Paris : rêves d’une capitale, au musée Carnavalet de la capitale française, explore les relations complexes entre un homme exceptionnel et l’une des plus belles villes du monde.

La capitale française est en effet le théâtre des moments-clés de sa carrière politique :

  • le coup d’État du 18 Brumaire,
  • le sacre,
  • le mariage avec Marie-Louise,
  • la naissance de son fils…

La ville rêvée par l’empereur est une nouvelle Rome peuplée de monuments grandioses parfois achevés, parfois seulement ébauchés tels la colonne Vendôme, le palais de la Bourse, la fontaine du Châtelet, le Temple de la Gloire, les arcs de triomphe du Carrousel et de l’Etoile.

Paris... inachevé

Nombre de ces rêves sont restés à l’état de projet, comme le très populaire éléphant de la Bastille, les palais du roi de Rome, des archives ou d’Orsay. D'ailleurs, un dispositif multimédia permet de retrouver les emplacements de ce Paris napoléonien.

Soucieux d’ordre et d’efficacité, l’empereur fait, en outre, édifier de nombreux équipements d’utilité publique tels des ponts, canaux, fontaines, marchés, halles, abattoirs, cimetières qui transforment la vie quotidienne des Parisiens.

Regroupement des élites

Enfin, la ville lumière devient le centre de la vie politique, diplomatique et mondaine du « Grand Empire » où se regroupent les élites de la nouvelle Europe.

Le faste de la vie au palais des Tuileries, réaménagé par les architectes Percier et Fontaine, est évoqué à travers le luxe quotidien et l’élégance des figures impériales : Joséphine, Marie-Louise, le roi de Rome, les frères et sœurs de Napoléon, les dignitaires et les courtisans.

Mobilier, costumes et accessoires restituent l’atmosphère de l’époque

Les paysages parisiens peints par Gros, Bouhot, Boilly ou Hubert Robert, les maquettes, plans et dessins issus des ateliers de Percier, Fontaine et Brongniart, les reliques des monuments disparus, les nombreuses caricatures.

Autant d'objets d'art qui font revivre, avec une puissance d’évocation inégalée, le style Empire et l’urbanisme napoléonien.

Adresse

Hôtel Carnavalet
16, rue des Francs-Bourgeois
75003 Paris

Tarifs

Collections permanentes
Accès gratuit aux collections permanentes et aux expositions-dossiers présentées dans la galerie de liaison du musée.

Expositions temporaires
Entrée payante pour les expositions temporaires Les droits d'entrée sont spécifiques à chaque exposition (tarif plein, tarif réduit).

A Voir

Agenda

A proximité