Les petits secrets du littoral en Kayak de mer

Publié le : 06 avril 2011
  • Gorges de la Restonica

    Gorges de la Restonica

    © Atout France/Fabrice Milochau

Les petits secrets du littoral en Kayak de mer

Naviguer en pagayant, au plus près des criques rocheuses et des recoins intimistes de la Manche, de l'Atlantique et de la Méditerranée : voilà un nouveau sésame pour apprécier autrement la destination "mer".

Cette pratique sport-loisir, très dépaysante, appartient bien à la tendance "tourisme durable" puisqu'elle ne laisse aucune trace de son passage. Surtout, l'apprentissage de ce style de mini-croisière est relativement facile, car il demande simplement de remplacer l'humeur du vent par la force des bras ! Mais comme toute discipline "marine", elle exige un encadrement qualifié et une préparation technique sérieuse.

Mode d'emploi

Si l'embarcation est légère et très maniable, l'univers dans lequel on évolue demande par contre de bonnes connaissances et une solide expérience pour prétendre à l'autonomie en groupe d'amis. Il s'agit donc de ne jamais partir en solo, car en cas de chavirage sur une vague "traître", il faut souvent se faire aider par un équipier pour remonter à bord de son esquif instable !

Il faut également savoir anticiper les effets de marée et les courants forts (golfe du Morbihan et partout ailleurs), prévoir les caprices de la météo, on dérive vite même en forçant sur la pagaie en cas de "gros vent contraire", maîtriser l'usage adéquat de la cartographie-orientation et des instruments (préférer la radio portable VHF plutôt que le téléphone mobile, qui est moins fiable pour donner l'alerte dans des lieux isolés), etc.

La meilleure façon d'en profiter consiste donc à louer les services d'un prestataire spécialisé ou d'un club fédéral : on enfile un gilet de sauvetage, on met son casse-croûte et ses petites affaires dans un bidon étanche, et on pagaie en suivant les conseils du moniteur.

Un kayak de mer rigide (au profil plus stable qu'un kayak de rivière) permet des étapes journalières de 15 à 20 milles nautiques, soit environ 25 à 35 km. Une vedette "d'assistance-logistique" (matériel de bivouac et sécurité) permet aussi d'envisager des excursions de plusieurs jours, avec camping sur des sites autorisés mais solitaires : ambiance!

A ne pas manquer

  • La Baie de Somme (Manche),
  • L'Aber Wrac'h (Bretagne nord),
  • Belle-Ile-en-Mer
  • Le Golfe du Morbihan (avec ses dizaines de petites îles, en Bretagne sud),
  • La côte Vermeille (autour de Collioure dans les Pyrénées-Orientales)
  • Les Calanques et les îles du Frioul près de Marseille,
  • Les criques sauvages de la Corse.