L’exposition d’Irving Penn au Grand Palais de Paris

Du 21 septembre 2017 au 29 janvier 2018
L’exposition d’Irving Penn au Grand Palais de Paris 3 avenue du Général Eisenhower 75008 Paris fr

Du 21 septembre 2017 au 29 janvier 2018, le Grand Palais de Paris accueille l’exposition d’Irving Penn, première grande rétrospective consacrée à l’artiste en France depuis sa mort.

L’année 2017 marque le centenaire de la naissance d’Irving Penn (1917-2009), l’un des maîtres de la photographie du XXe siècle. 

L’exposition retrace les soixante-dix années de la carrière de l’artiste américain. Avec plus de 240 tirages photographiques entièrement réalisés du vivant de l’artiste et de sa main, l’exposition offre une vision complète de l’ensemble des sujets majeurs de son travail : la mode, les natures mortes, les portraits, les nus, les scènes de rue, ainsi que les "petits métiers" photographiés au début des années cinquante à Paris, Londres et New York, la guerre, la beauté, les cigarettes et les débris. 

Suivant un parcours tout à la fois chronologique et thématique, les visiteurs découvrent la production de l’artiste depuis ses débuts à la fin des années trente, jusqu’à son travail autour de la mode et des natures mortes des années 1990-2000.

Une élégante simplicité

L’exposition s’ouvre sur des scènes de rue à Philadelphie et New York, des images du sud des Etats-Unis, du Mexique, de l’Europe dévastée par la guerre et ses premières natures mortes en couleur. Son travail se déplace alors de la rue au studio, qui devient le lieu exclusif de ses prises de vue pendant toute sa carrière. En 1947-48, il réalise pour le magazine Vogue des portraits d’artistes, écrivains, couturiers et autres personnalités du monde de la culture, de Charles James et Salvador Dali à Jerome Robbins, Spencer Tracy, Igor Stravinsky et Alfred Hitchcock.

Issu d’une formation aux Beaux-Arts, Irving Penn développe un corpus d’images marqué par une élégante simplicité, un certain goût pour le minimalisme et une rigueur remarquable, du studio jusqu’au tirage auquel il accorde un soin méticuleux.

Envoyé à Paris par le magazine Vogue, il est ensuite révélé comme véritable maître du portrait de mode, produisant quelques-unes des plus grandes icônes photographiques du XXe siècle. 

Dans la partie suivante, les visiteurs découvrent un ensemble de vingt-six études de nus datant de 1949-1950, une célébration de chair pliée, tordue, tendue, relâchée, brillamment façonnée par le méticuleux tirage argentique et au platine du photographe.

L’ultime section de l’exposition est consacrée aux dernières photographies de mode et aux portraits de sa maturité, incluant des personnalités comme Tom Wolfe, Truman Capote, Alvin Aley, Ingmar Bergman et Zaha Hadid.

Adresse

Grand Palais
3 Avenue du Général Eisenhower
75008 Paris

A Voir

Agenda

A proximité