Centenaire de la Grande Guerre-14-18

D’août 1914 à novembre 1918, la France est le théâtre de la plus violente et meurtrière guerre que l’histoire n'ait alors jamais connue.

Dès les premières semaines, la rudesse des batailles oblige les troupes belligérantes à cesser la guerre de mouvement. Des plaines du Nord à la craie de Champagne, dans les forêts et les montagnes, les hommes s’enterrent dans des tranchées. Aux offensives meurtrières s’ajoute une guerre d’usure entre les deux camps. A peine séparés de quelques centaines de mètres, bombardements, explosions de mines et ennui de l’attente sont leur quotidien. Les armes les plus modernes et puissantes de l’époque comme les chars d’assaut et les gaz de combat, entraînent la mort de millions d’hommes des cinq continents qui marquent le sol français et la mémoire du monde de leurs combats et de leurs morts mais aussi nourrissent nos espoirs contemporains de paix internationale.

Les traces de la Première Guerre sont encore visibles du Nord-Pas de Calais à l’Alsace, en passant par la Picardie, la Champagne-Ardenne et la Lorraine. Pour les suivre, perdez-vous dans les réseaux de tranchées, les trous d’obus de la forêt des Vosges ou les carrières et galeries souterraines de l’Aisne et de l’Oise, recueillez-vous dans les vastes nécropoles et mémoriaux de l’Artois, découvrez l’Historial de Péronne dans la Somme, les trous de mines vertigineux de la Boisselle ou de Vauquois dans la Meuse et visitez le fort de la Pompelle à Reims ou celui de Leveau à Maubeuge.