48H en ville

48H À

 AMIENS

Amiens, l'effet de surprise à deux pas de la Belgique

Destination France

  Mélissa
amiens
mellovestravels.com


Une blogueuse qui aime les destinations hors des sentiers battus découvre la petite Venise picarde.
LA VEILLE
La veille, Location
1

« Location, location, location ! »

Le prieuré est à 30 secondes à pied de la cathédrale, dans une jolie rue qui a gardé son cachet médiéval. J'ai passé mes deux nuits dans une chambre un peu girly sous la protection de Saint-Antoine (chaque chambre à son saint ou sa sainte) avec un personnel aux petits soins pour ses clients. Mais ce qui m'a particulièrement impressionné est le room service. Sachant que j'allais arriver tard et probablement affamée, l'hôtel m'a appelé pour me demander si je souhaitais manger dans ma chambre. J'avais un véritable repas trois services qui m'attendait : les plats, provenant d'un traiteur, étaient en bocaux et il suffisait de les réchauffer dans une machine à vapeur mise à ma disposition.
(1)

Hôtel de charme Le Prieuré***, 17 Rue Porion - www.hotel-prieure-amiens.com

MATIN
Jour1, Matin, Le Marché sur l'eau
2
Jour1, Matin, Le Marché sur l'eau
2

Le marché sur l'eau.

Le marché au bord de l'eau se situe place Parmentier, le long des quais de la Somme. C'est un chouette petit marché, essentiellement alimentaire, qui combine fruits, légumes, viandes, poissons et de nombreux stands de spécialités régionales comme les boudins, les fromages (le Rollot ou le célèbre et odorant Maroilles) ou encore les pâtés et la fameuse ficelle picarde mais j'attendrai l'heure du déjeuner pour la tester.
(2)

Marché sur l’eau, Quai de la place Parmentier

Jour1 Matin, Maison de Jules Verne
3

Maison de Jules Verne.

Ce qui frappe quand on visite la maison de Jules Verne, c'est son éclectisme : on passe du côté exotique du jardin d'hiver, au néo-gothique de la salle à manger, au classique du salon. Jules Verne était étonnement casanier pour un écrivain qui a fait voyager des générations à travers ses romans. Une fois établi à Amiens, il n'en est quasi plus sorti et faisait partie intégrante de la vie de la ville, par sa participation à de nombreux comités et sa fonction de conseiller municipal.
(3)

Maison de Jules Verne, 2 rue Charles Dubois - www.amiens.fr/maisonjulesverne

APRÈS-MIDI
Jour1, Après-midi, Le T'Chiot Zinc
4

Le T'chiot Zinc.

Le T'chot Zinc est un vrai bistro dans la tradition de la région. On est accueilli dans ce petit bistro en longueur avec chaleur et sans chichis. A la carte, on y trouve les spécialités régionales : comme la ficelle picarde (une espèce de crêpe fourrée de viande hachée, recouverte de sauce béchamel et enfin gratinée au four). Et comme plat de résistance ? Une Caqhuse... ce drôle de nom cache une blanquette de porc vinaigrée servie avec des champignons. J'ai oublié de mentionner que la cuisine picarde n'est pas légère DU TOUT !
(4)

Le T’Chiot Zinc, 18 rue de Noyon

Jour1, Après-midi, Les Hortillonnages
5

Les Hortillonnages.

J'ai enfourché mon vélo (si vous n'en avez pas, demandez à votre hébergement ou servez-vous sur les bornes de locations de vélos un peu partout en ville) pour rejoindre la maison des Hortillonnages, juste à côté du cœur de la ville. Les Hortillonnages, ce sont 65 kilomètres de canaux et de jardins, les petits canaux, la terre des hortillonnages est riche, noire et propice à la culture de légumes. Encore aujourd'hui, il reste 5 maraîchers qui perpétuent la tradition des « hortillons », ces cultivateurs de l'eau. Le site est à présent protégé et c'est un enchantement de le visiter, au fil de l'eau, en traversant champs, zones de bocages et jardins. A ne pas manquer lors de votre visite !
(5)

54 Boulevard de Beauville, 80000 Amiens

Jour1, Après-midi, Shopping
6
Jour1, Après-midi, Shopping
6

Shopping.

Après avoir parcouru le parc Saint-Pierre à vélo, je suis revenue vers la passerelle Samarobriva (le plus accessible pour le vélo), avant de rouler le long des quais, remonter la rue de la Dodane, puis la rue Vanmarcke et Flatters pour finalement rejoindre la cathédrale et de déposer mon vélo pour un peu de shopping.

La rue des 3 cailloux, c'est LA rue commerçante d'Amiens, des grandes marques, et d'autres plus confidentielles y ont élu domicile mais il y a d'autres boutiques, dispersées dans le centre-ville, qui méritent le déplacement : le concept store Wanderlust (6 rue Dumeril) est l'endroit rêvé pour dénicher le cadeau original à faire ses proches ou soi-même : tasse rigolote, tête de licorne en origami, cartes du monde à épingler, tout pour trouver votre bonheur. Dans le même esprit, il existe aussi Les Cousines de Léon (15 rue Léon Blum), une caverne d'Ali Baba d'objets de toutes sortes (bijoux, maroquinerie, objets de déco) où le moindre recoin est occupé. Pour les gourmands, je vous recommande un arrêt absolument nécessaire chez Nature de Cacao (11 rue de Metz). Comme le nom l'indique, c'est un temple du chocolat (je vous recommande les barrettes aux différents chocolats fourrés) mais surtout : les macarons d'Amiens, qui n'ont en commun avec le macaron parisien que l'amande. Cette friandise enveloppée dans du papier doré ressemble plus à un rocher tendre et aplati qu'à un vrai macaron. Un régal !

Et pour l’apéritif, faîtes un petit saut au Café (17 rue Flatters), un tout chouette bar où on s'assoit au comptoir ou en terrasse pour un petit verre de vin avant de commencer la soirée. Un de mes cafés préférés à Amiens, il vit toute la journée : on peut venir y prendre son café du matin, manger le midi, dévorer un goûter (maison) et y finir la nuit au rhum.
(6)

Shopping, rue des 3 cailloux

SOIR
Jour1, Soir, Le Quai Bleu
7

Le Quai Bleu.

C'est une évidence, pour visiter Amiens, il faut aller manger au moins une fois dans un des restaurants du Quai Belu. Le Quai a reçu un prix de la Mairie « Label Amiens » (gage de qualité). Le décor est lounge, et je pensais que ce serait un peu guindé mais il n'en est rien. Au menu, j'ai opté pour une demi-planche de charcuterie (avec la terrine maison) avant de me jeter sur une bonne carbonnade de porc avec une sauce à la bière blonde (une variante des carbonnades flamandes qui sont, elles, au bœuf). On conclut le tout avec une génoise au citron, qu'il m'a été impossible de terminer tellement l'entrée et le plat principal étaient copieux.
(7)

Le Quai, 13-15 Quai Bélu

Jour1, Soir, Bar d'Ambiance
8

Bars d'ambiance.

Amiens est une ville qui semble aimer la musique : j'ai d'abord fait un saut au Nelson après dîner (juste à côté du restaurant Le Quai), « bar d'ambiance » plutôt stylé (ce qui signifie que c'est entre le bar et le café-concert) où un jeune pianiste reprenait de grands tubes pop. On poursuit la soirée près de la cathédrale au Cappuccino, où mon oreille a été attirée par des rythmes rock et blues : je me retrouve donc dans un bar plein à craquer où un groupe de trentenaires-quarantenaires jouent des classiques du rock. Chaude-chaude ambiance !
(8)

Nelson, 1 Quai Belu // Cappucino, 11 Rue des Sergents

MATIN
Jour2, Matin, Les Halles
1

Les Halles.

S'il y a une chose que j'adore à chaque fois que je visite un marché ou des halles en France, c'est la mise en scène des produits. Ils sont agencés de façon à paraître encore plus appétissants, avec un éclairage parfait pour les photos. On va s’approvisionner en Rollot à la fromagerie Julien Planchon, une des meilleures de la ville, mais étant fermée je me suis laissée tenter par un éclair chez l'Artisan du pain (patience, la file devant l'étal est assez longue, signe que j'avais fait le bon choix!). A noter également, la Boucherie Halles, où j'ai acheté pour ramener de la charcuterie emballée sous vide et l’Épicerie du Monde, une petite boutique tenue par le couple Alves où l'on peut trouver de tout : du vin portugais aux épices marocaines.
(1)

APRÈS-MIDI
Jour2, Après-midi, Bistrot du Boucher
2

Le Bistrot du Boucher.

C'est avec un appétit bien aiguisé par ma visite aux Halles que je suis arrivée au Bistrot du Boucher, pas très loin du Beffroi. Comme son nom l'indique, c'est un restaurant à viandes et à voir le nombre de tables remplies, la bidoche doit être de qualité ! Comme il sied à un restaurant à viande, le décor est assez classique : beaucoup de bois, du bordeaux, de belles nappes blanches mais les grandes fenêtres laissent entrer plein de lumière et l'ambiance est gaie. Je fais l'impasse sur l'entrée et commande une entrecôte, saignante. Elle arrive, pas trop épaisse, bien marbrée, cuite comme il faut, avec de très bonnes frites et une petite salade. Je terminerai avec le dessert signature : le puits d'amour, (un montage de biscuit, pomme caramélisée et crème au mascarpone) servie dans une coupe à Dame blanche. Une tuerie !!!
(2)

Bistrot du boucher, 18 rue Dusevel

Jour2, Après-midi, Cathédrale Notre Dame d'Amiens
3

Cathédrale Notre Dame d'Amiens.

C'est en compagnie de Cindy, ma guide, que j'ai visité la plus vaste cathédrale de France. Une fois à l'intérieur, on ne se sent pas du tout écrasé par sa taille. L'architecture de l'église est tellement harmonieuse que ça donne au tout un aspect très aéré et lumineux. Malheureusement, la Révolution et les guerres ont fait que la plupart des vitraux ont disparu mais reste les magnifiques sculptures, surtout à l’extérieur de la cathédrale, où chacune raconte son histoire. Grâce à elles, j'en saurai un peu plus sur les reliques de Saint-Jean-Baptiste, et comment elles ont pu arriver jusqu'à ce petit coin de France depuis la Palestine. J'irai aussi saluer l'angelot pleureur, caché dans la nef et qui est devenu pour bien des soldats de la première guerre mondiale, un symbole de leurs passages. On trouve d'autres marques de la guerre : sur les piliers de la cathédrale, se trouvent des plaques en hommages aux nations alliées qui se sont illustrées sur les champs de bataille de la Somme : Britanniques, Canadiens, Australiens, Néo-zélandais... qui y ont laissé leur vie.

La pièce maîtresse pour moi dans la cathédrale, c'est le labyrinthe. Long de 234 mètres, les pèlerins le parcouraient à genoux pour expier leurs pêchés. En marchant, il ne me faudra pas moins de 10 minutes pour arriver à sa dalle centrale : la Jérusalem céleste ! Pas besoin d'expiation mais le moment fut propice pour une pause, et pour la réflexion.
(3)

Cathédrale Notre-Dame d’Amiens, 21 place Notre-Dame - www.amiens-tourisme.com

Jour2, Après-midi, Balade à vélo
4

Balade à vélo le long du chemin de Halage

Il fait bon de se balader le long des sentiers de halage en bords de Somme que j'ai atteint en reprenant à nouveau la passerelle Samarobriva. La route est plate, facile, fleurie mais attention, le sentier est étroit et dès que le soleil pointe le bout de son nez, de nombreux promeneurs sont de sortie.
(4)

LE CONSEIL DE MELISSA
Le Conseil de Melissa

Venir comme moi, sans trop d'idées préconçues sur Amiens. Parce que vous aurez le plaisir d'être aussi surpris et charmés que moi ! Les canaux confèrent à la ville un petit air bohème.