Les bonnes adresses en montagne

  • Hôtel-restaurant de luxe Le Chabichou à Courchevel

    Hôtel-restaurant de luxe Le Chabichou à Courchevel

    © Atout France/Jean François Tripelon-Jarry

  • L'observatoire du Pic du Midi

    L'observatoire du Pic du Midi

    © Patrice THEBAULT - CRT Midi-Pyrénées

Les bonnes adresses en montagne

Indissociable du plaisir des sports d’hiver, la gastronomie montagnarde est goûteuse et généreuse. A chaque région ses spécialités issues du terroir, dans lesquelles la part belle est laissée aux fromages. Voici quelques reastaurants gastronomiques à ne pas rater...

Un « Maître-Restaurateur » au Genépi à Courchevel

Thierry Mugnier, chef du restaurant a reçu le titre de « Maître restaurateur de France ». Ce dernier récompense la qualité du lieu et assure que tous les plats servis sont cuisinés sur place.

Design au sommet avec l’Hôtel Restaurant l’Aiguille Grive aux Arcs

Voilà un grand chalet réception, flanqué de 6 petits chalets reliés par passages couverts. L'architecture est moderne et originale (bois, verre…). C'est le seul restaurant d’Arc 1800 accessible à pied et à ski.

Une 5e étoile pour le Flocons de Sel à Megève

C'est l'établissement hôtelier du Chef Emmanuel Renaut, 3*** Michelin et Meilleur ouvrier de France. Le Flocons de Sel a dobtenu une 5ème étoile. Emmanuel Renaut cultive une cuisine à son image : gourmande, vive, colorée, attachante, actuelle. Comme le décrit Pierre Margara, un autre artiste de Megève : « Sa cuisine est haute en senteurs et délicate à la fois, elle ressemble à nos montagnes, avec des parties douces, ondulées, puis, comme une divine surprise des sommets sans limite ». 

2 fourchettes ½ au Michelin pour La Table des Neiges, (hôtel Le Tsanteleina) à Val d’Isère

Le Chef Jérôme Labrousse a fait son apparition dans le Guide gastronomique Michelin en obtenant 2 fourchettes et demie dans le guide, récompensant ainsi la qualité de son travail. Le menu ½ pension est ouvert à la clientèle extérieure et le Chef propose un « Buffet de la mer » tous les vendredis soirs, pendant toute la saison d’hiver.

Un nouveau restaurant au sommet

La Cave des Creux à Courchevel ouvre à 2112 m d’ altitude.

Cuisine du terroir à la ferme : la « Vieille Ecurie » à Val des Prés (Hautes-Alpes)

C'est une ancienne ferme, qui dispose aussi chambres d’hôtes. La cuisine y est savoureuse, au coin de la cheminée. Gnocchis au roquefort, souris d’agneau du Chef, dessert au choix… les plats sont renouvelés chaque jour. Ambiance musicale le soir avec, parfois, des orchestres en performance.

La nouvelle boutique du Chef Jean-Michel Bouvier sur le glacier de Tignes

À 3000 m d’altitude, la boutique la plus haut perchée de la montagne française propose des produits gourmands, fabriqués par Jean-Michel Bouvier (chocolats, foie gras au Génépi…) ; mais aussi des objets traditionnels de Savoie produits par les artisans locaux, tel le fameux couteau Opinel.

Le Chef du 1920 au Mont d’Arbois à Megève s’invite à domicile

Le chef, Julien Gatillon, propose 2 services à la carte : « Le 1920 à emporter » et « Le 1920 à domicile ». Avec le « 1920 à emporter », le Chef offre une sélection de mets à consommer chez soi et livrés dans leur emballage dédié. La formule « le 1920 à domicile », elle, implique la prise en charge d’une prestation globale : arts de la table, décoration florale, mise à disposition de personnel (cuisinier et serveur).

Un Bar à champagne au Pic du Midi (Pyrénées)

En couple, en amoureux ou en famille, le nouveau bar à champagne, installé en haut du Pic du Midi, permet de vivre un moment unique face au plus beau panorama des Pyrénées. Le champagne coulera à flot et sera accompagné de tapas.

Le restaurant « Le Chambard », à Kaysersberg/Le Lac Blanc (Vosges)

Il fait le bonheur des épicuriens. Le chef Olivier Nasti, meilleur Ouvrier de France en 2007, utilise avec brio des techniques rarement utilisées au quotidien. Elle s’appuie sur l’excellence des produits de saison.

Ambiance finlandaise au Kota Grill du Catray, à Châtillon en Michaille (Jura)

Il s’agit d’un pavillon hexagonal en pin sylvestre, équipé d’un barbecue grill central, autour duquel on s’installe pour cuisiner, déjeuner ou dîner. Le pavillon peut accueillir 12 à 15 personnes et le prix du repas est raisonnable.