Cidres et poirés, des boissons de tradition

  • La route du cidre en Pays d'Auge

    La route du cidre en Pays d'Auge

    © ATF/CDT Calvados

  • Le Pays d'Auge et ses maisons à colombages typiques

    Le Pays d'Auge et ses maisons à colombages typiques

    © www.calvados-tourisme.com

  • Pommiers de Normandie

    Pommiers de Normandie

    © www.calvados-tourisme.com

  • En Bretagne, galettes et cidre vont de paire

    En Bretagne, galettes et cidre vont de paire

    © CRT Bretagne/Jean-Patrick Gratien

  • Le cidre, une boisson idéale à l'apéritif

    Le cidre, une boisson idéale à l'apéritif

    © CRT Bretagne/Jean-Patrick Gratien

Cidres et poirés, des boissons de tradition

Boisson ancestrale, le cidre est consommé depuis l’Antiquité.

Si cet alcool de pomme est considéré comme une boisson bretonne par excellence, il trouve pourtant ses origines ailleurs, dans le Pays Basque espagnol. Les navigateurs normands l’auraient alors ramené de voyage dans leurs contrées au Vème siècle et perpétué sa fabrication, aux côtés de celle du poiré.

Au même titre que le vin, les spiritueux et la bière, les cidres et poirés font désormais partie du « patrimoine culturel de la France ».

Découvrez ces deux produits du terroir au fil de deux itinéraires dédiés, l’un en Normandie, l’autre en Bretagne.

La Normandie et la Bretagne, hauts lieux du cidre

A Caen, en Basse-Normandie, partez à la découverte du cidre le long d’un circuit dédié : la Route du cidre. 40 kilomètres durant, cet itinéraire touristique vous emmène à la rencontre des producteurs de cidre AOP* Pays d’Auge, aux environs de Cambremer. Les routes, bordées de vergers et de maisons à colombages typiques, vous emmènent ici de cidreries en cidreries. 

Arrêtez-vous par exemple aux Caves du Manoir de Grandouet. Après la découverte du fonctionnement des pressoirs ou de la distillerie et de ses alambics, goûtez un cidre exceptionnel, résultat d’un véritable savoir-faire.

En Bretagne, impossible de dissocier galettes, crêpes et cidre, qui se marient à merveille.

Aux alentours de Quimper, aventurez-vous au fil de la Route du cidre en Cornouaille, là où est produit le seul AOP de la région. La promesse d’un voyage aux paysages magnifiques entre terre et océan, ponctué de visites et de dégustations.

Pour découvrir de plus près les alambics servant à distiller le cidre, rendez-vous au Musée de l’Alambic (Distillerie artisanale du Plessis) à Quimper.

La Normandie et la Bretagne ne sont néanmoins pas les seules régions de France où boire du cidre. Les Pays de la Loire, le Limousin, la Champagne-Ardenne, la Savoie ou encore le Pays Basque en produisent également. 

Le cidre, une boisson à savourer toute l’année

Si toutes les saisons se prêtent à la consommation des cidres et poirés, en France certaines occasions sont particulièrement associées à sa dégustation. C’est ainsi que le cidre, qu’il soit doux, demi-sec ou brut, accompagne les crêpes à la Chandeleur et la galette des rois à l’Epiphanie !

Pour en savoir plus sur l’histoire le cidre, son histoire, ses recettes et les bonnes adresses où vous en procurer, consultez le « Guide de l’amateur de cidre » (Petit Futé).

Le poiré, le cidre version poire

Semblable au cidre, le poiré est un alcool de fermentation, mais de poires cette fois-ci. 

Vous en trouverez en Ille-et-Vilaine, en Picardie et bien entendu en Normandie, plus particulièrement dans le Domfrontais, où s’épanouit l’espèce la plus ancienne de poirier à poiré. Des arbres qui peuvent devenir jusqu’à tricentenaires.

Là, dégustez un poiré d’exception : le poiré Domfront AOC*, une appellation qui s’étend jusqu’au nord des Pays de la Loire.

 

 

*AOP : Appellation d’origine protégée ; AOC : Appellation d’origine contrôlée