Les activités nature en Corse

  • Vélo Ajaccio La Parata - Iles Sanguinaires Pays Ajaccien

    Vélo Ajaccio La Parata - Iles Sanguinaires Pays Ajaccien

    © ATC / Sylvain Alessandri

  • Corse GR20

    Corse GR20

    © ATF / Robert Palomba

  • Plage de Chiuni - équestre Cargèse Ouest Corse

    Plage de Chiuni - équestre Cargèse Ouest Corse

    © ATC / Sylvain Alessandri

Les activités nature en Corse 20000 Ajaccio fr

L'île de beauté déroule sur un millier de kilomètres une palette exceptionnelle de paysages côtiers, de rivages splendides, de massifs, de forêts, de lacs d'altitude  et quelques extravagances naturelles comme le parc naturel régional du "désert des Agriates".

Aussi généreusement dotée, la Corse permet tout au long de l’année la pratique de nombreuse activités sportives.

Les randonnées pédestres

La Corse n'a donc pas son pareil pour mêler les douceurs marines aux rudesses montagnardes. Et le moindre périple à pied relie en quelques kilomètres des paysages à priori antagonistes. Exemple avec le sentier "Mare e Monti" nord entre les golfes de Girolata et Galeria puis la vallée du Fango (classée en réserve de biosphère par l'Unesco). Les randonneurs apprécient aussi particulièrement les paysages solitaires de l'Alta Rocca au sud, en suivant l'itinéraire "Mare e Mare".
Et nombreux sont les thèmes de découverte qui peuvent motiver les balades. Des sites préhistoriques du Mésolithique (- 8 000 ans avant JC) à Curacchiaghju (près de Levie) ou du Néolithique (- 4 000 ans avant JC) à Filitosa et ailleurs, racontent une étonnante épopée. Tout comme une bonne soixantaine de petites tours rondes dites génoises (souvent en ruines) témoignent de la tutelle italienne entre le XVème et XVIII ème siècle. Sur chaque cap ou promontoire du littoral, ces tours de guet servaient à prévenir les insulaires des assauts de pirates barbaresques.
La scène "magique" des aiguilles de Bavella, véritable dentelle de pics rocheux hérissée entre 1200 et 1800 m d'altitude, invite encore à d'autres randonnées autour de Zonza. Mais le "clou du spectacle", version randonnée au long cours, demeure sans conteste la traversée de la montagne Corse, en diagonale, du bourg montagnard de Calenzana (en Balagne) au village de Conca (près de Porto-Vecchio). Un parcours de 200 km environ, à réaliser par étapes, en suivant le balisage du fameux GR 20.

Les sports nautiques

Autour des 1 000 km de côtes, les sports nautiques sont à l’honneur. Calvi ou l’Ile Rousse sont devenus des spots de surf incontournables. Le sud de l’ile favorisera plutôt les amoureux de la voile à la recherche de vent comme Bonifacio, Figari. Une autre façon de profiter de la mer est aussi de louer un voilier et de partir vers les îles Lavezzi ou le superbe site de Girolata inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

La plongée sous-marine et le snorkeling

Les îles Cerbicales, espace naturel protégé, la réserve naturelle (maritime et terrestre) de la presqu’île de Scandola également inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO ou le Parc Marin International des Bouches de Bonifacio sont de véritables enchantements. De nombreux clubs de plongée sont installés sur l’île permettant d’approcher des récifs en tout genre et de s’initier à la biologie marine.

La pêche et la chasse sous-marine

Ici, la pêche est un art de vivre, s’initier aux différentes techniques dites « de la traine » ou « du broulé » reste encore la meilleure façon d’aborder la population locale.

Les sensations fortes

Une majorité des activités de plein air sont également proposées en Corse dont les nuances géographiques s’y prêtent parfaitement. Via Ferrata à Solenzara, VTT dans le Niolu et autres rafting/canyoning car les rivières ne manquent pas sur cette « montagne dans la mer ».

Les sports d’hiver

De décembre à avril, il est possible de passer d’une balade sur la plage à une journée de ski alpin du côté de l’Alta Strada. Certaines stations, proposent également du ski de fond et des randonnées en raquettes.

A proximité