Les sports de glisse font le spectacle sur les plages

  • © ATOUT FRANCE/CDT Calvados

  • © ATOUT FRANCE/Aquashot

  • © ATOUT FRANCE/Robert Palomba

Les sports de glisse font le spectacle sur les plages

Du bodyboard (version simplifiée du surf) au kayak sur vague, du kite-surf en plein vent au beach-volley sur le sable chaud : les sports de glisse ou de ballon font du littoral un fabuleux terrain de jeux et de sensations.

Ils expriment aussi une véritable "culture française" avec ses champions, ses inventeurs et ses spots convoités par le monde entier, de nos côtes atlantiques à nos rivages méditerranéens...

Sur la vague

  • Le surf et le windsurf

Evoluer sur la vague ou prendre le vent pour sauter au-dessus (la version "funboard" de la planche à voile) composent les piliers de la "culture glisse". De nombreuses stations balnéaires possèdent leur club ou leur école d'apprentissage. Les côtes landaises et basques font notamment référence en surf (classique ou longboard), les côtes atlantiques, bretonnes et provençales assurent les bonnes rafales en windsurf.

  • Le bodyboard

Allongé sur le ventre ou à genoux sur une planche raccourcie, le bodyboard (alias Morey, nom d'une marque "générique", ou boogie) permet de profiter pleinement des sensations du surf, sans avoir besoin de rester en équilibre debout... Un apprentissage qui se révèle donc plus facile et rapide, notamment pour les juniors...

  • Le wakeboard

Cette version "ski nautique avec planche de surf" se pratique surtout sur un plan d'eau douce et calme. Mais on peut aussi s'éclater sur les vagues de l'océan. Ne pas confondre avec le waveboard, un engin urbain cousin du skateboard, sur roues pivotantes.

  • Le wavesurf ou kayaksurf

Le kayak-surf est un compromis entre le kayak et le surf. Il est notamment d'usage chez les secouristes des plages australiennes, mais on le pratique en France depuis 25 ans. Il s'affirme aussi avec des compétitions officielles (un championnat du monde réunit ainsi 20 nations). La technique ? Pagayer assis sur une planche, et de préférence en glissant sur les vagues.

  • Le kitesurf

Cette glisse "aéro-tractée" est une invention et une spécialité françaises, depuis 10-15 ans. Un français détient encore le record du monde de vitesse absolue sur l'eau, avec un engin à voile, autour de 50 noeuds ! (Seul l'hydropter, sorte de voilier futuriste également inventé par des Français, est en concurrence sur cette performance). Le kitesurf s'épanouit dans les brises de mer, du Languedoc-Roussillon et de la Provence à la Bretagne et à la Normandie, en passant par la Vendée océane.

  • Le Va'a tahitien ou la pirogue hawaienne

Cette pirogue étroite avec balancier s'exporte désormais sur nos côtes métropolitaines. L'engin taillé dans le bois permit aux polynésiens d'antan de naviguer d'île en île, voire à travers tout l'océan Pacifique. Aujourd'hui, le Va'a reste un moyen de transport et un sport traditionnel, qui séduit de nombreux adeptes. Il élargit son horizon avec ses compétitions internationales ou ses clubs en France métropolitaine.

Sous l'eau

  • Le snorkeling, alias "randonnée palmée"

Si la plongée sous-marine avec bouteille exige une certaine technicité, la randonnée avec masque, tube et palmes permet de nager en surface tout en observant les "petits" fonds, très animés aussi. Cette pratique si courante depuis longtemps est désormais développée par les stations balnéaires, avec des "parcours balisés", des "sentiers marins"... Les rivages de Saint-Raphaël (Côte d'Azur) ou de Porto-Vecchio (en Corse) se prêtent par exemple merveilleusement à l'exercice...

Sur le sable : la passion de la vitesse

  • Le Char à voile et sa version "kite-buggy"

Le char à voile "classique" est composé d'un baquet léger sur chassis à trois roues et d'un mât, façon planche à voile. Le kite-buggy est seulement muni d'une "nacelle" souple sur 3 roues, tractée par un cerf-volant. Cela permet de rouler mais aussi de bondir et rebondir, avec des sauts de plusieurs mètres ! Les fous de glisse et de vitesse ont aussi inventé le sea-quad : un mini-catamaran "amphibie" qui évolue sur l'eau ou sur le sable, sur les vastes plages de Normandie et du Nord notamment.

Les sports collectifs déclinés en jeux de plage

Jeu de raquette ou de balle sur la plage : nos stations balnéaires font preuve d'imagination. Les sports collectifs populaires sortent des gymnases et des stades pour s'exprimer de manière plus ludique et spectaculaire sur les plages ! Ils sont ainsi devenus des supports d'animation dans nos stations balnéaires, promettant des moments joyeux et conviviaux.

  • Le Beach Volley

Le pionnier des sports de ballon converti au sable ! Mais le jeu le plus coutumier sur la plage est redevenu un sport de compétition, glamour mais très codifié... et même consacré aux Jeux Olympiques !

  • Le Beach Soccer

La version "soft" du football est devenu très populaire sur les plages.

  • Le Beach Rugby

Un sport de contact qui se joue à 15 devient le Touch Rugby, en version "soft". Le simple toucher de l'adversaire remplace le plaquage brutal et la mixité des équipes (de 6 joueurs) est de mise. La version "sur le sable" se développe aussi sur la côte aquitaine : spectaculaire !

  • Le Sandball

Le handball, sport "indoor", prend l'air (marin) en se jouant sur les plages : il suffit de ne plus faire rebondir la balle en dribble au sol et de jouer uniquement en faisant des passes.

  • L'Ultimate

On connaît l'attrait du Flying disc - alias Frisbee - pour s'amuser simplement en duo sur la plage. La version Ultimate devient un sport d'équipe (7 joueurs par équipe) où le match consiste à se passer le disque volant pour franchir une ligne d'en-but (type rugby).