Le Mont-Saint-Michel vers le rétablissement de son caractère maritime

  • Mont Saint Michel

    Mont Saint Michel

    © CDT Manche

Le Mont-Saint-Michel vers le rétablissement de son caractère maritime

Progressivement, par l'action combinée des hommes et de la mer, les terres se rapprochent du Mont-Saint-Michel. Pour préserver la beauté de la Baie et rendre à la Merveille de l'Occident toute sa splendeur, d'importants travaux ont été entrepris.


Un tel projet fait entrer en ligne de compte des facteurs environnementaux, touristiques et économiques tout en impliquant des connaissances très poussées dans différents domaines. Initiés par l'Etat et le syndicat mixte Baie du Mont-Saint-Michel, les travaux ont débuté en 2005 et devraient se terminer en 2015. Evidemment, tout a été prévu pour que le Mont et l'abbaye soient toujours accessibles aux pèlerins et aux touristes.


Dans un premier temps, les travaux ont permis la construction d’un barrage, qui permettra en deux ans de déblayer naturellement 3 millions de m3 de sédiments. Par sa position idéale face au Mont, le barrage est également devenu un point de vue très apprécié des photographes en herbe.
 
Depuis le 28 avril 2012, un nouveau parc de stationnement est placé en retrait du Mont, à 2,5 km, sur le continent. Il offre plus de 4 000 places de stationnement fondues dans le paysage environnant. Depuis le parc et le centre d’informations touristiques, des navettes de transports gratuites et des cheminements piétonniers mènent les visiteurs jusqu’au Mont. À pied ou en navette, les visiteurs empruntent l’actuelle digue-route, conservée jusqu’à la fin des travaux du pont-passerelle en 2014. La dépose des passagers se fait à 400 mètres du Mont-Saint-Michel pour réserver aux seuls piétons une vue dégagée sur le Mont et la baie.
A partir de 2014, de nouveaux ouvrages relieront le continent et le rocher. Une nouvelle digue sera prolongée par un pont-passerelle et un gué sur le dernier kilomètre du parcours. Ils permettront d’accéder au village toute l’année, en dehors de quelques heures par an, lors de coefficients de marée exceptionnels supérieurs à 110. Ces ouvrages de liaison ont été conçus pour être les plus discrets possibles dans le paysage. Digue et pont-passerelle réserveront de larges espaces pour les piétons. La mise en service est prévue pour le 21 juin 2014.
Ensuite, viendra le temps de détruire l’actuelle digue-route du XIXème siècle, un acte symbolique qui marquera la fin des grands travaux et le rétablissement du Mont Saint-Michel dans son environnement maritime. La fin de l’ensemble des aménagements est prévue en 2015.

Votre contact en Normandie :
Comité Régional de Tourisme de Normandie
Emilie Ursule
e.ursule@normandie-tourisme.fr