Le ski hors piste

  • © FranceMontagne/ jancsi_hadik- fotolia.com

    © FranceMontagne/ jancsi_hadik- fotolia.com

Le ski hors piste

Qui peut imaginer aujourd’hui que skier hors-piste n’est ni l’apanage des très bons skieurs ni un acte d’inconscience démesuré ?

Au contraire, cela relève d’une pratique tout à fait sûre quand elle est encadrée par des moniteurs agréés et autres guides de montagne.

Le progrès technique facilite la pratique

L’arrivée des skis paraboliques au milieu des années 90 a complètement renouvelé le genre. Plus légers, plus courts et plus profilés, ils n’exigent plus une technique parfaite mais facilitent descente et virages quelle que soit la qualité de la neige.


En corollaire : le ski hors-piste requiert encore un bon niveau de ski mais s’ouvre toutefois à un public plus large (niveau piste rouge).

Ainsi, un nombre croissant d’écoles de ski proposent des cours adaptés à cette pratique. En marge des pistes pour débuter, le skieur ira progressivement là où la neige est vierge de toute trace.

Les endroits ''in'' du ski hors-piste

  • Chamonix, LE spot hors-piste par excellence
  • sur les hauteurs de l'Alpe d'Huez
  • La Grave : des itinéraires d’anthologie
  • les itinéraires de Tignes
  • les meilleurs spots de Serre Chevalier
  • direction le Grand Tourmalet - le Pic du Midi.

 

L’assimilation des règles de sécurité est indissociable du hors-piste.

 

Related videos

 
 

Vidéos affiliées