Un patrimoine technique étonnant au soleil des îles...

  • Perles noires de Tahiti

    Perles noires de Tahiti

    © Tahiti Tourisme/G. Le Bacon

  • Champs de canne à sucre dans le sud de la Réunion

    Champs de canne à sucre dans le sud de la Réunion

    © IRT/E.VIRIN

  • Musee de  l'espace en Guyane

    Musee de l'espace en Guyane

    © photo@ctguyane

  • Gousses de vanille séchées de Tahaa

    Gousses de vanille séchées de Tahaa

    © Tahiti Tourisme/ Tim-McKenna.com

  • Caféier en Martinique

    Caféier en Martinique

    © Comité Martiniquais du Tourisme – D. Giral

Un patrimoine technique étonnant au soleil des îles... 97110 Pointe-à-Pitre gp

Fermes perlières en Polynésie, plantations et raffineries de canne à sucre à La Réunion ou aux Antilles : toute une épopée industrieuse et humaine est à (re)découvrir derrière la plage...

L'époque coloniale, française ou autre, et le développement de certaines cultures adaptées au climat ont marqué le destin et le paysage des îles des Caraïbes ou de l'océan Indien, avec la création de grands domaines agricoles et ses conséquences : le trafic des esclaves africains et la naissance d'une identité créole... Epices précieuses (comme la vanille) ou denrées de base (comme le sucre de canne) pour l'export rythmaient ainsi la vie en outre-mer. Aujourd'hui, une part de cette activité agricole se pérennise et introduit une approche de l'histoire épique de ces îles...Quant aux perles du Pacifique et l'huile de monoï, elles illustrent encore une certaine part de rêve associée systématiquement à cette destination, Tahiti.

La Guadeloupe, royaume de la canne à sucre et du café

L'histoire des Antilles est bien sûr marquée par l'exploitation de la canne à sucre et la traite des Noirs, induisant aussi un métissage culturel qui fonda l'identité créole. La découverte de cet univers permet de comprendre par exemple quelques curiosités comme la technique du brûlis, préalable obligatoire à la récolte : on met d'abord le feu aux champs pour défeuiller les hautes tiges parce que les feuilles de canne sont dangereusement coupantes. Outre les spécialités induites de la canne (rhum blanc agricole, rhum arrangé, etc.), la Guadeloupe connut aussi une activité caféière.

  • Hommage au rhum
    C'est surtout la partie nord et plate de l'île (baptisée Grande-Terre) qui vit s'épanouir la canne.
    - Visitez le Musée du Rhum et les Etablissements Reimonenq, à Sainte-Rose Bellevue : une exploitation privée qui maintient la production de rhum.
  • Evocation du café
    Les coteaux de la commune de Vieux-Habitants, dominant le rivage "sous-le-vent" (littoral ouest de Basse-Terre) maintiennent une petite culture du caféier, remontant parfois à l'an 1725. Trois domaines présentent cette activité, et proposent parfois des chambres d'hôtes de charme.
    - Visitez une exploitation de caféier et son musée : Café Chaulet
    - Visitez deux "caféières" avec écomusée et gîtes : Caféière Beauséjour et Vanibel
  • Et encore...
    - Visitez la Maison de la noix de coco

La Réunion, entre sucre et parfums

Baptisée d'abord L'Île Bourbon, cette montagne volcanique surgie de l'océan Indien est passée de l'état vierge au statut de comptoir de la Compagnie des Indes au XVIIème siècle avant de devenir une colonie prospère, implantant et développant diverses productions, notamment la vanille et la canne à sucre ou encore l'essence de vétiver. Cette activité agro-alimentaire fit la fortune de quelques dynasties mais forgea aussi le destin tragique des esclaves africains...

La Stella Matutina, à Saint-Leu, est ainsi une ancienne raffinerie de canne à sucre (datant de 1855) aujourd'hui convertie en écomusée. Et si les plantations de vanille sont maintenant réduites à peau de chagrin, il fut un temps où l'île exportait des volumes record de cette précieuse gousse séchée, dans le sillage de Madagascar...

  • Deux visites à Saint-André
    - La sucrerie de Bois-Rouge : cette usine de broyage de canne, pour en extraire le sucre, fonctionne pendant la "campagne sucrière", de juin à décembre. Elle se visite du mardi au vendredi.
    - La distillerie Savanna : elle produit divers rhums de qualité : rhums vieux, rhums millésimés, etc. Elle se visite aussi pendant la campagne de récolte et donc de pressage.

  • Deux autres repères
    - La Coopérative agricole des huiles essentielles de Bourbon : elle produit des essences pour parfums à base de géranium, de vétiver et de poivre rose. Une visite de son établissement peut s'agrémenter d'un atelier "création de fragrance".
    -Le groupe agro-alimentaire Quartier Français développe de nombreuses marques de rhum et un savoir-faire et propose une instructive visite virtuelle sur internet de son usine du Gol.

Tahiti, de fleurs et de perles...

  • L'huître perlière

Eparpillées sur des milliers de kilomètres-carrés en plein milieu de l'océan Pacifique, les atolls et "îles à lagon" ont développé il y a plus d'un siècle l'élevage d'huîtres perlières. Une espèce locale et particulière de ce mollusque peut en effet sécréter en quatre ans environ, une étonnante et jolie boule de nacre. Cette nacre fut d'abord exportée comme une matière première (bouton de chemise, touche de piano...) puis devint un bijou de valeur, selon sa forme et sa densité.

Nacre blanche ou nacre noire sont toujours produites par de nombreuses fermes perlières vers Bora Bora, Tuamotu, Gambier et surtout Manihi, à 500 km de Tahiti... Une visite de ferme, avec possible plongée en tuba sur les "stations d'élevage" permet d'apprendre aussi que les japonais possèdent spécifiquement le talent de greffer ces huîtres, pour assurer la production de nacre à coup sûr !

  • L'huile de monoï

La Tiaré, une fleur endémique d'un blanc éclatant est devenue l'emblème des Tahitiens, un accessoire de beauté notamment porté sur soi en collier ou en couronne. C'est aussi la matière première, après macération dans le lait de coco, d'une huile végétale bienfaisante pour la peau et les cheveux. Onguent et soin de beauté subtil, le monoï reste une spécialité polynésienne...

Guyane : la conquête spatiale, version européenne...

La base de lancement des fusées Ariane appartient au Centre d'études spatiales dans le cadre d'un programme européen. Il est situé à Kourou, entre Atlantique et Amazonie, et se visite dans des conditions précises (musée de l'espace, installations). Si la date coïncide, on peut aussi assister à un lancement...