Yves Saint Laurent : il a changé la Femme

  • Portrait d'Yves Saint Laurent - 1986

    Portrait d'Yves Saint Laurent - 1986

    © Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent / photo Guy Marineau

Yves Saint Laurent : il a changé la Femme 5, place François premier 75008 Paris fr

YSL : trois lettres et autant d’initiales qui pèsent de tout leur poids dans l’univers de la mode depuis les années 60.
Elles désignent un génie de la haute couture française.
Son nom ? Yves Saint Laurent au destin unique qui a révolutionné la mode par sa vision moderne et iconoclaste du vêtement.

Succès précoce

À 17 ans, en 1954, le jeune prodige débarque à Paris en provenance d’Oran, sa terre natale.
Trois ans plus tard, le fil de la vie le conduit chez Christian Dior. Et, coup du sort, le maître décède ! Yves Saint Laurent prend alors les rennes de la maison à seulement... 21 ans.

Dès lors, la carrière d’Yves Saint Laurent connaît un succès stratosphérique. À tel point qu’en 1961, sous la houlette de son pygmalion, Pierre Bergé, il fonde la maison de couture Yves Saint Laurent.

Figure marquante de la planète mode

Pierre Bergé et Yves Saint Laurent ? Voilà un couple mythique dans lequel amour et génie des affaires concourent à faire de l’artiste une figure marquante de la haute couture mondiale.
YSL devient ce créateur de mode au sens propre du terme, tant il réinvente les styles, influencé par les arts ou les lieux exotiques qu’il affectionne tant (Russie, Asie).

Iconoclaste

Dès ses premières collections,Yves Saint Laurent montre son savoir-faire. Il s’affranchit des codes propres à la haute couture parisienne d’après-guerre.
Oubliés les modèles rigides et empesés de l’époque !
Place à une mode à l'écoute du désir d’émancipation des femmes et aux lignes épurées, annonçant le phénomène du prêt-à-porter.

D’ailleurs, sa boutique Saint Laurent rive gauche, créée en 1966 à Paris, est la première du genre.
Elle ouvre ainsi la voie à ce qu’est devenue la mode aujourd’hui : ouverte à tous.

Arts et lieux exotiques : son fil rouge créatif

Le premier smoking féminin et le « topless habillé » à l’été 1966, c’est lui. La Saharienne revisité version chic et le fameux caban, c’est encore lui...
Autant de coups de pied dans la fourmilière du bien-pensant vestimentaire.

Quant à son goût pour l’art, il rejaillit sur ses créations. La fameuse robe Mondrian (1965) est un hommage rendu à la peinture abstraite de l’artiste Pietr Mondrian.
Tout comme les robes Picasso (printemps-été 1988), Matisse (1980) ou celle de Lalanne (1969), inspirée des sculptures du maître.

Décédé en 2008, Yves Saint Laurent, couturier majeur du XXème siècle, aura finalement chamboulé la garde robe féminine.
Il en changera les codes en puisant dans la mode masculine pour habiller la Femme.

A Voir

Agenda

A proximité