Festival de Paris : la musique classique accessible à tous

Du 09 juin 2017 au 29 juin 2017
  • Affiche : Le Festival Paris 2017

    Affiche : Le Festival Paris 2017

    © Le Festival Paris

Festival de Paris : la musique classique accessible à tous Paris fr

Créé en 2015 sous le nom de Festival Paris Mezzo, l’événement revient cette année sous le nom de Festival de Paris. La passion est intacte pour célébrer la musique classique dans un esprit à la fois haut de gamme et populaire. Rendez-vous tout au long du mois de juin pour une édition 2017 sous le signe de l’ouverture et de l’exigence.   

 

L’objectif de Michèle Reiser est bel et bien de sortir la musique classique de son élitisme, sans concession aucune à la qualité… Comme le souligne la fondatrice du festival, l’idée a toujours été de faire briller Paris, capitale de la culture, terre d’accueil des plus grands artistes étrangers, mère nourricière d’une scène française talentueuse. Le festival veut rendre accessible la musique classique au plus grand nombre et rassembler toutes les générations pour partager des émotions positives.

Comment habiter son passé quand on vit dans une ville chargée d'Histoire ? Le public, mélomane ou non, est convié au cœur d’édifices du patrimoine parisien, devenus, le temps du festival, des lieux de concerts éphémères. Un programme qui promet de belles émotions… 

 

La Tour Eiffel 

Pour ouvrir le festival, le 9 juin, le premier étage de la Tour Eiffel accueillera le premier concert avec Patricia Petibon, soprano coloratur française. Célébrée sur les scènes internationales, c’est elle qui ouvrira le bal avec un répertoire à l’image de son éclectisme et de la couleur de sa voix. Elle peut ainsi aborder toutes les oeuvres, du baroque au moderne. 

 

Mairie du 4ème arrondissement 

Le 16 juin à la Mairie du 4ème arrondissement rue de Rivoli, construite en 1868, se déroulera le récital du pianiste David Fray, en grande partie dédié à Chopin. Virtuose formé au Conservatoire de Paris, il s’est produit, depuis, dans le monde entier. Les œuvres qu’il interprètera, ont été pour la plupart composées à Paris, terre d’élection de Chopin, où le compositeur s’installa en 1837. 

 

Musée de la Vie Romantique 

C’est ensuite au Musée de la Vie Romantique, où plane également l’ombre de Chopin, que se tiendra le 20 juin le troisième concert du Festival. L’hôtel particulier, planté au cœur de la Nouvelle-Athènes, quartier intellectuel et artistique du Paris du 19e siècle, était la maison d’un peintre hollandais qui recevait beaucoup d’artistes, en particulier son amie George Sand, qui fut aussi la compagne de Frédéric Chopin pendant neuf ans. A l’occasion du Festival de Paris, c’est une jeune soprano suisse-allemande, Regula Mühlmann, qui l’enchantera pour un soir, avec un répertoire dédié aux lieders et aux mélodies françaises, de Strauss à Schubert, en passant pa Ravel et Debussy. 

 

Petit Palais 

La balade musicale se poursuivra au cœur des monuments parisiens pour arriver au Petit Palais. C’est dans la Galerie Sud du Musée des Beaux-Arts de la ville de Paris qu’aura lieu le 4ème concert le 22 juin. A la tombée du jour, le chœur de chambre Les Cris de Paris attaquera le répertoire baroque de Gabrieli, Monteverdi, Legrenzi, Cavalli, Lotti, Caldara… 

 

Sainte-Chapelle

Au terme de cette promenade dans les XIXè et début du XXè siècle parisiens, on remonte le temps jusqu’au XIIIè siècle pour s'installer le 29 juin dans un des joyaux des Monuments Nationaux, un des plus visités, la Sainte-Chapelle au coeur de l’île de la Cité. Toujours dans un répertoire baroque, pour finir en beauté avec le Nisi Dominus et le Stabat Mater de Vivaldi, interprétés par le contreténor anglais Tim Mead, jeune espoir du King’s College. Il sera accompagné par le groupe instrumental baroque Les Accents, dirigé par Thibault Noally.

 

A Voir

A proximité